4 étudiants nigérians arrêtés pour avoir piraté le système d’une banque philippine

Etudiants nigérian pirate banque phillipine
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Quatre Nigérians étudiant aux Philippines ont été arrêtés pour leur implication présumée dans une association de malfaiteurs. En effet, ces étudiants sont accusés de faire partie d’un syndicat international qui pirate et siphonne des fonds auprès des banques du pays. Leurs identités n’ont toutefois pas été dévoilées.

Ce fut dans un communiqué officiel que le gouvernement philippin a annoncé avoir retrouvé des transactions illicites chez les quatre étudiants nigérians.

Vic Lorenzo, le chef de la Division de la cybercriminalité du Bureau national des enquêtes, affirme qu’ils ont pu relier les fraudeurs nigérians aux transactions illicites au piratage du système d’une banque philippine. Ils auraient transféré au moins 100 millions de pesos de la banque vers un autre compte.

Le Bureau a allégué que les 4 Nigérians avaient enfreint la loi sur les dispositifs d’accès, la loi anti-cybercriminalité et la falsification de documents publics. Ils n’ont cependant pas donné leurs noms. Voici le communiqué :

«Le syndicat international est compliqué… au point d’étudier les failles du système. Une fois qu'ils ont vu une faiblesse, ils en ont profité. L’une des petites amies philippines des suspects a admis avoir utilisé son compte pour déposer… Cliquez pour tweeter «Le syndicat international est compliqué… au point d’étudier les failles du système. Une fois qu'ils ont vu une faiblesse, ils en ont profité. L’une des petites amies philippines des suspects a admis avoir utilisé son compte pour déposer… Cliquez pour tweeter

Les étudiants Nigérians ont vivement nié les allégations

Lors d’une interview avec le média ABS CBN, les Nigérians ont déclaré qu’ils étaient dans le pays pour étudier et qu’ils ne savaient rien de l’incident de piratage. L’un d’eux a même expliqué la provenance des fonds. Il a dit :

« Les fonds retirés étaient des dons d'une communauté étudiante nigériane ». Cliquez pour tweeter

1

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi