5 choses à savoir sur Gims d’après son documentaire Netflix

Gims documentaire netflix

Le chanteur Gims fera l’objet d’un documentaire spécial sur Netflix ce jeudi 17 septembre. C’est l’occasion pour ces fans du monde entier d’apprendre un peu plus sur le mystérieux artiste français qu’il représente. À 34 ans, Gims, ou encore l’homme à lunettes noires est le tout premier artiste ayant réussi le pari du stade de France. Il a réussi a écoulé plus de cinq millions d’albums. Sa fulgurante carrière suscite beaucoup de curiosité, et Netflix nous sert aujourd’hui un aperçu de sa vie sur tous les plans. Qui est donc cet homme qui se cache souvent derrière des lunettes noires ? Ci-dessous, voici 5 choses à savoir d’avance sur lui d’après les bruits dans son entourage.

1. Gims est très passionné par le dessin

«Je m’évade beaucoup avec le dessin », raconte l’artiste qui est passé dans une école d’art et rêvait de vivre à Tokyo bien avant de connaître la gloire. Ce passionné de manga n’imaginait pas s’en sortir grâce à la musique mais plutôt avec ses crayons et ses pinceaux. Dans la séquence d’ouverture, on le découvre en train de réaliser quelques croquis entourés de ses enfants. On apprend aussi que Gims, qui déclare dans ce film qu’un musicien est «un ambassadeur, un député », a dessiné cette année une montre au profit de l’Unicef.

Lire aussi :  Amitié s3xuelle : 7 choses importantes à connaître sur ce type de relation
https:///france-un-cousin-dadama-traore-meurt-egalement-de-violence-policiere/

2. Gims a vécu dans la rue

De son vrai Gandhi Djuna, Gims a quitté la République démocratique du Congo à l’âge de 2 ans. Star en Afrique, son père Djuna Djanana qui faisait partie de la troupe de Papa Wemba – l’homme qui a popularisé la rumba congolaise – est obligé de fuir en France pour des raisons politiques. Lui et sa famille sont en situation irrégulière. Gims est placé dans un foyer d’accueil. Quand ses parents se séparent en 1995, il vit dans un squat à Paris avec sa mère et ses frères et sœurs.

3. Son mystère avec les lunettes noires tire son origine d’une boutique de touriste

Le rappeur a commencé à faire des freestyles en portant des lunettes de soleil, «des lunettes de touriste achetées à Montmartre », se souvient-il. La vidéo est vue par des milliers d’internautes. Dès lors, Gims devient «l’homme aux lunettes ». Un accessoire qu’il n’a depuis jamais quitté et qui est devenue la pièce maîtresse de son personnage, Maître Gims.

Lire aussi :  Didi B s'achète une voiture de marque Mercedes d’une valeur exorbitante ( photo )

4. Gims regrette souvent de ne pas avoir du temps pour ses proches

«Il souffre beaucoup de ne pas être assez présent pour ses enfants. Ne pas être là au quotidien, ne pas avoir de routine, c’est son regret », explique sa femme DemDem face caméra. Alors dès qu’il le peut, il reste avec sa famille au Maroc, pays où il a choisi de vivre depuis 2014, allant même jusqu’à refuser certains enregistrements. «Le plus dur, c’est d’expliquer aux enfants que tu ne seras pas là pendant un mois et demi et que tu rentres trois jours avant de repartir », explique-t-il avec émotion.

5. Gims a failli appartenir à une secte

Né dans une famille chrétienne, Gims s’est converti à l’islam en 2004 et avoue «avoir cessé de fumer et de boire d’un coup ». En 2007, le rappeur a rejoint le mouvement Tabligh considéré comme une secte, qu’il a quittée rapidement. «Ça m’a fait flipper, je ne sais pas où j’aurais pu terminer ». La religion reste très importante dans sa vie et cela l’aide au quotidien. Chaque année, pendant le Ramadan, l’artiste arrête la promotion et les interviews pour profiter de son « mois spirituel ».

Lire aussi :  Affaire Nouvel An, Booba tacle Gims : "Pour prendre les billets pour les fêtes chrétiennes, t’es là"
https:///lionel-messi-2-milliardaire-football-cristiano-ronaldo/

En bef, ce documentaire est «Un véritable voyage intime, de Paris à Marrakech, en passant par les États-Unis, jusqu’à Kinshasa, sa ville natale », promet la plate-forme de streaming habituée à diffuser les portraits intimes de nombreuses personnalités, à l’instar du footballeur Nicolas Anelka.

Pendant une heure et demie, les fans pourront suivre cet artiste «parfois bling, parfois simple », selon son frère Dadju, et découvriront les confidences de ses proches et de ses collaborateurs comme Orelsan ou Sting.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi