Donald Trump n’assistera à l’investiture de Joe Biden

Donald Trump Joe Biden
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le président américain, Donald Trump, a déclaré qu’il n’abandonnait toujours pas dans ses tentatives d’annuler les résultats des élections de novembre qui ont offert une victoire éclatante au démocrate Joe Biden.


Même si les votes du 3 novembre ont été exprimés et comptés et que toutes ses poursuites ont été déposées et ont toutes échoué, Donald Trump vit toujours dans sa propre réalité alternative, qualifiant Biden de président « illégitime ». Il a déclaré que sa campagne avait «de nombreux cas locaux» en préparation et a répété qu’il avait gagné la Géorgie, le Michigan et la Pennsylvanie.
Il y a eu des transferts de pouvoir pacifiques depuis au moins 1801, lorsque le deuxième président John Adams a cédé la Maison Blanche à Thomas Jefferson.
En 1801, Adams aurait sauté l’inauguration de Jefferson, et Donald Trump a indiqué qu’il pourrait suivre ces traces, même si cela signifie s’attaquer aux racines de la tradition américaine.

Lorsqu’on lui a demandé s’il assisterait à l’inauguration de Biden, prévue pour le 20 janvier, il a coupé :


« Je ne veux pas en parler. Je m’inquiète du fait que le pays ait un président illégitime – c’est ce qui m’inquiète. Nous avons gagné gros.»

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi