Diego Maradona : Les 6 moments les plus glorieux de sa vie

Maradona
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Diego Maradona est considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football mondial du XXe siècle. Et pour y arriver il a du faire du chemin depuis l’âge de 16 ans où il a su épater le monde entier par son football unique et une technique jamais vus auparavant dans le football. Allons donc à la découverte des 6 moments les plus glorieux du phénomène El Pibe.

1- L’Argentine, le pays où le rêve a commencé

Diego Maradona

Le génie avait à peine  16 ans et est entré dans l’histoire le 20 octobre 1976 en devenat le plus jeune joueur à débuter dans un match de première division en Argentine. Contre les Talleres de Cordoba (0-1), la future légende a signé son premier match avec les Argentinos Juniors et directement impressionné.

Il était très à l’aise avec le ballon, et brillant dans ses touches de balle. Le numéro 10 a posé les bases. L’Argentine l’a compris, un phénomène allait naître. En cinq ans, Maradona a joué 167 matchs et marqué 116 fois avec son club formateur.

2- Maradona Champion du monde junior avec l’Argentine Espoirs en 1979

Diego Maradona

Laissé de côté par la sélection argentine A pour la Coupe du Monde 1978, remportée par l’Albiceleste, Maradona va se rattraper un an plus tard avec la Juvenil, autrement dit les Espoirs. En leader technique, le Pibe de Oro va porter l’équipe menée par Cesar Menotti jusqu’au sacre.

3 – Un talent valorisé par le mythique club de Boca Juniors et repéré par le FC Barcelona

Diego Maradona

Forcément, les prestations de Maradona n’échappent à personne. Surtout pas à Boca Juniors qui, en champion en titre, va attirer le numéro 10 en 1981. Le lutin d’1m65 réalise son rêve en rejoignant un club mythique à seulement 20 ans.

La consécration pour une pépite qui ne demandait qu’à exploser. Distingué individuellement comme étant le meilleur joueur argentin avec Boca, Maradona voit son statut grimper.

Un an seulement après son arrivée à Boca, Maradona quitte l’Argentine à l’aube du Mondial 82, direction le FC Barcelone ! Un nouveau challenge aux allures de rêve, même si les résultats seront mitigés.

On parle ici d’un joueur très talentueux, cela personne n’en doute en Catalogne. Mais l’Argentin aura du mal à s’imposer pour trois raisons. D’abord car il va attraper une hépatite qui complique ses débuts. Ensuite, lors d’un match contre Bilbao, l’actuel entraîneur du Gimnasia La Plata va subir un terrible tacle de Andoni Goikoetxea qui lui brise la cheville.

La rancœur est énorme et Maradona se vengera contre son adversaire quelques mois plus tard, à l’occasion de la finale de la Coupe du Roi 1984, lorsqu’il va déclencher une bagarre.

4 – Le Napoli s’invite à la danse

Diego Maradona

Un dérapage qui sonne prématurément la fin de parcours de Maradona à Barcelone. Et le 5 juillet 1984, la star de l’Albiceleste rebondit à Naples ! Un pas en arrière pour de nombreux observateurs. Maradona va tout simplement leur donner tort, en faisant du club azzurro un cador italien.

À l’apogée de sa carrière en club, Maradona va offrir deux titres en Serie A (1987, 1990) aux Partenopei, une Coupe d’Italie et la Coupe de l’UEFA, en se montrant très décisif (115 buts en 259 matchs). Le peuple napolitain en fait alors un Dieu. Et c’est mérité !

5- Argentine-Angleterre en 1986, le jour de gloire de Maradona

Diego Maradona

Durant ses années napolitaines, Maradona va aussi briller en sélection. Notamment lors de la Coupe du Monde 1986, quand le leader offensif de la sélection sud-américaine va mener son équipe… sur le toit du monde.

Déterminant, il permettra à son équipe de battre l’Angleterre en marquant de « la tête » (soyez patients, le meilleur arrive), puis avec une chevauchée géniale que l’on nommera ensuite le « but du siècle » en quart de finale.

Quelques jours plus tard, le véloce milieu offensif réédite sa performance face à la Belgique (2-0) en demi-finale, avec un nouveau slalom magique. Le sacre de l’Argentine lui est alors clairement dû !

6- Cette main de Dieu qui marque la personne de Maradona à jamais

Diego Maradona

L’expression utilisée par Diego Maradona pour qualifier son but marqué volontairement avec la main, contre l’Angleterre (score final 2-1 pour l’Argentine) en quart de finale de la Coupe du monde 1986, le 22 juin dans le stade Azteca (Mexico, Mexique).

Un geste parfaitement réalisé, qui n’aurait pas été accepté en 2020 avec la VAR. En tout cas, ce but plein de vice a conduit l’Argentine vers le sacre, et renforcé la légende de Maradona avec la main de Dieu.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi