Accusé d’avoir une MST, DJ Diplo prétend avoir couché avec Beyoncé

Diplo Beyoncé
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le DJ Diplo a affirmé avoir couché avec Beyoncé, il y a plus de 10 ans. Le producteur de disques américain a fait cette affirmation dans des messages qu’il a envoyés à une autre femme en 2010.

La femme en question a eu des relations sexuelles avec Diplo en 2010.

Diplo Beyoncé

Puis, elle l’a contacté pour lui faire savoir qu’elle avait contracté une maladie sexuellement transmissible (MST) de sa part. Elle a demandé à savoir quel type d’infection il avait, pour qu’elle sache ce qu’elle traitait.
Diplo a rigoureusement nié, a insulté la dame et l’a traitée de menteuse.

Diplo Beyoncé

Ensuite, pour prouver qu’il ne pouvait pas lui avoir donné d’infection, il a affirmé qu’il avait eu des relations sexuelles avec Beyoncé.
Diplo a écrit dans sa réponse à la femme :


« Parce que je ne … J’ai aussi couché avec Beyoncé. »

Les captures d’écran ont été récemment publiées par une influenceuse Twitter qui a été contactée par l’ex de Diplo.

Diplo Beyoncé

L’influenceuse a déclaré que la femme avait toujours peur de Diplo quand elle l’a contacté.
Certaines personnes ont déclaré que les messages pouvaient provenir d’un faux compte, alors une vidéo a été enregistrée pour montrer que les messages proviennent du compte vérifié de Diplo.

Les femmes ont réagi en clashant Diplo et en l’accusant de mentir avec le nom de Beyoncé.

Diplo Beyoncé

D’autres se sont demandé s’il y avait du vrai dans l’affirmation de Diplo puisque le DJ et Beyoncé se connaissent bien.

Diplo a aidé à produire deux morceaux sur l’album Lemonade de Beyonce, « All Night » et « Hold Up ».
Voir la vidéo montrant les messages provenant du compte vérifié de Diplo ci-dessous :

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi