Adji Sarr/Ousmane Sonko : La masseuse sort de son silence et lance un défi difficile à l’opposant

Adji Saar Ousmane Sonko défie
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Adji Sarr la principale accusatrice de l’opposant et député sénégalais Ousmane Sonko est sortie de son silence par une sorte médiatique mercredi.
La jeune femme avait porté plainte pour « viols répétés et menaces et de mort » contre le leader de Pastef.

Elle lance un défis à Ousmane Sonko


Elle a promis de retirer sa plainte si le député jure sur le saint Coran que tout ce qu’elle dit n’est que’ vil mensonge et qu’il n’a jamais couché avec elle.

Adji Sarr défie Sonko :

 » S’il jure sur le saint Coran qu’il n’a jamais couché avec moi, je retire ma plainte »
Dans une interview accordée à nos confrères de Leral Tv, la présumée victime d’Ousmane Sonko est revenue en détails sur les rapports qui la liaient avec le député. Sans langue bois, la jeune fille a défié le leader de Pastef :

« S’il fait des ablutions, prend le saint Coran et jure qu’il n’a jamais abusé de moi, alors là, je retire ma plainte ».

Avant d’ajouter : « Que Dieu me punisse si c’est moi qui ai tout inventé ».

Au tout début de son récit, l’ancienne employée de « Sweet Beauty » a salué la mémoire des personnes décédées lors des manifestations de la semaine dernière et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

« Si je savais que les choses allaient prendre cette violente tournure, je continuerais à garder le silence », a-t-elle regretté.

L’accusatrice d’Ousmane Sonko a révélé qu’elle était en état de grossesse. Toutefois, elle a refusé catégoriquement de dévoiler le nom de l’auteur. Sur ce point, Adji Sarr a soutenu que son ancienne patronne, Ndèye Khady Ndiaye, qui est placée sous contrôle judiciaire pour « proxénétisme », n’a servi que mensonges dans le seul but de se couvrir. Selon elle, la dame était au courant de tout et lui a même proposé de se faire avorter.

LIRE AUSSI : Affaire Sonko : Adji Saar ferait partie d’un complot contre le politicien

Au sujet d’une prétendue audience que le chef de l’Etat lui aurait accordée, Adji Sarr jure sur ce qu’elle a de plus cher qu’elle a été montée de toute pièce par une personne, dont elle ignore, jusque-là, les intentions.

Elle a juré sur la tombe de sa mère, récemment décédée, que jamais, au cours de sa petite vie, elle n’a rencontré Macky Sall.

1
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi