Affaire Diary Sow : Dans une lettre adressée à sa famille, elle s’explique

Diary Sow disparue lettre
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Depuis la rentrée de janvier dernier, la meilleure élève du Sénégal deux années de suite, Diary Sow a été portée disparue. En effet, personne ne savait où elle n’était ni ce qui lui était arrivé.

Récemment, les enquêtes ont montré qu’elle avait décidé de partir volontairement et des preuves le confirment. Aujourd’hui, on apprend qu’elle a envoyé une lettre à sa famille pour les rassurer et leur dire qu’elle va bien. En voici un extrait :

« Bonjour Tonton, je tiens à préciser que je t’écris aussi librement que je suis partie. J’ai laissé assez d’indices derrière moi pour qu’on sache que je partais de mon plein gré. Je ne me cache pas. Je ne fuis pas. Considère ça comme une sorte de répit salutaire dans ma vie […]

La jeune fille que tu connais n’aurais pour rien au monde raté un jour d’école. La pression n’a jamais été un frein pour moi. Au contraire. Je ne suis victime d’aucune sorte de pression de la part de qui que ce soit dans mon entourage. Je n’ai pas disjoncté à cause du confinement ou de la prépa. Ma vie était telle que je l’avais voulue, telle qu’il fallait qu’elle soit. Les doutes ? Je n’ai jamais douté de mes capacités ni de ma force. Mon départ n’est pas un aveu de faiblesse.

Tonton sache néanmoins que s’il m’avait été possible de faire autrement, je n’aurais pas agi ainsi. Je n’aurais jamais cru que mon nom allait alimenter autant de débats, qu’autant de gens allaient s’inquiéter […]

Je t’en prie, lis-moi avec le cœur, il y a certaines choses que la raison ne peut entendre. Qui aurait d’ailleurs accordé le moindre crédit à ce désir irrépressible, irraisonné et si profondément irrationnel qui m’animait ?Ma mère ?J’avais trop peur de ce qu’elle allait penser…

La veille de mon départ encore, j’hésitais. En discutant avec toi de l’avenir qui m’attendait, que je voulais, je réalisais à quel point, mon projet était insensé. Fugue, Un mot bien péjoratif pour une quête si profonde. »

Diary Sow termine sa lettre en demandant pardon pour le trouble occasionné et rassure tout le monde qu’elle va bien. Mais les vraies raisons de son départ sont encore floues.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi