Afrique du Sud : Le président Cyril Ramaphosa recommande « Jerusalema » a son peuple

Jerusalema cyryl Ramaphosa
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

C’est le délire en Afrique du Sud en ce moment. Le Président Cyril Ramaphosa lui-même invite toute la communauté Sud-Africaine à participer au challenge de danse occasionné par le phénomène mondial « Jerusalema ». Le soutien est massif pour ce tube de l’artiste Deejay Masta KG en collaboration avec sa sœur Nomcebo.

« Il n’y a pas de meilleur moyen de célébrer notre nation sud-africaine que de rejoindre le phénomène mondial qui se propage à travers le monde, c’est-à-dire le défi de la danse Jerusalema. La chanson Jerusalema que j’aime tant »

Déclare le président Cyril Ramaphosa avec un sourire.

Dans son discours à la nation la semaine dernière, le président Ramaphosa définissait l’angouement autour de « Jerusalema » comme une action visant à redorer l’image de l’attractivité de son pays, un peu dégradée par des troubles d’ordres politique.

« Montrez au monde ce dont nous sommes capables. Nos interprètes ont démontré au monde entier que nous avons de la bonne musique et de bons mouvements de danse »

A-t-il ajouté

Le président n’a pas hésité à faire une démonstration des pas de danse du « Jerusalema Challenge », histoire de faire plaisir a son peuple.

Le tube « Jerusalema » a franchi la barre des 100 millions de vues sur Youtube. La chanson continue de faire le tour du monde, parcourant les meilleures playlists. Pour rappel, la chanson « Jerusalema » a été adopté par Cristiano Ronaldo et Janet Jackson, démontrant ainsi l’ampleur planétaire du succès de Masta KG.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi