Afrique du Sud : Un homme est condamné à 173 ans de prison pour avoir violé sa belle-fille plus de 1000 fois (photo)

Afrique du Sud homme condamné 173 ans prison violé belle-fille
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Un sud-africain est condamné à 173 ans de prison, pour avoir violé sa belle-fille plus de 1000 fois.

Le monsieur de 46 ans est coupable de plus de 56 chefs d’accusations dont les abus sexuels , distribution de pornographie juvénile , toilettage sexuel, traite des êtres humains , viol.

Le criminel avait même arraché ses empreintes digitales à l’aide de l’acide pour éviter qu’on ne fasse la liaison entre lui et d’autres crimes .

Electricien automobile de profession , le sud-africain exerçait d’autres métiers pour arrondir ses économies . Alors depuis le décès de la mère de sa belle-fille en 2013, il va se servir de l’enfant comme un outil sexuel.

Grâce aux investigations , les enquêteurs ont retrouvé dans son portable , des vidéos pornos montrant des hommes et des femmes en plein acte avec la petite fille . Des godets et autres jouets sexuels ont été retrouvés dans la demeure de l’accusé.

La fillette ne pouvait se défendre , il l’a déplaçait constamment et évitait qu’elle est un contact avec l’extérieur . Son beau-père la menaçait de la tuer si elle s’hasardait à le dénoncer.

Ainsi le monsieur violait sa fille presqu’au quotidien pendant 5 ans . Cependant , un jour , la petite va confier tout ce qu’elle subissait à un voisin . Celui-ci va confronter l’électricien avec l’aide de plusieurs femmes. Ils appelleront ensuite la police pour venir l’arrêter dans son son domicile de Verulam, au nord de Durban.

La maison où la petite fille était retenue captive .

LIRE AUSSI : Scandale : Ce pasteur est chassé de son église pour avoir violé et engrossé 6 femmes de sa congrégation

Le violeur purgera sa peine d’environ 400 ans au centre correctionnel de Westville à Durban . En ce qui concerne les autres complices , une plaine sera déposée pour qu’ils puissent être jugés pour leurs actes .

1

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi