Après avoir empêché 57 suicides, un pompier témoigne

Après avoir empêché 57 suicides, un pompier témoigne
[wp_applaud]
[wp_applaud]

Le Major Diógenes Munhoz est un pompier pas comme les autres. Il ne se contente pas de répondre aux appels des personnes en danger, mais il porte assistance et suit pour s’assurer personnellement du rétablissement de la personne.

Le premier fait marquant du Major Diógenes Munhoz remonte à 2005. Membre du corps des pompiers de São Paulo, il avait assisté à une tentative de suicide, chose courante dans son métier. La victime avait escaladé une tour de transmission de signaux de téléphonie mobile pour se suicider. Fort heureusement, le pompier eut une ingénieuse idée pour empêcher la tentative d’aboutir.

Alors que les équipes d’urgence avaient pour habitude d’utiliser des lances à eau à haute puissance et les tirs de Taser pour éloigner la victime du danger, le pompier choisit cette fois-ci de s’approcher d’elle et d’entreprendre une discussion. Selon l’évaluation du Major, leur méthode conventionnelle aggravait certaine fois la situation.

Lire aussi :  Elections au Ghana : 3 morts à la suite des coups de feu

C’est ainsi que le professionnel est resté avec la personne à risque pendant six heures, à l’écouter et à comprendre pourquoi il en était arrivé à une tentative de suicide.

“J’ai appris à connaître cet homme. Je suis entré dans son monde et dans son histoire, et je commence à comprendre qu’il a une vie pleine de souffrances, d’angoisses, mais aussi de victoires. Après une heure passée là-haut, la dernière chose que je souhaitais, c’était qu’il meurt”, témoigne Diógenes Munhoz

“Je me suis rendu compte que même si la personne renonçait à l’acte, cela n’avait pas forcément un résultat positif”, dit-il.

Lire aussi :  7 fruits à consommer pour faire pousser naturellement les cheveux

C’est après cet incident que le pompier décide de se former en accueil et écoute compatissante. Au bout de 10 ans d’étude, il crée une technique humanisée pour aider les personnes qui tentent de mettre fin à leurs jours. Aujourd’hui, sa technique est utilisée par plusieurs États brésiliens et est ouverte aux professionnels d’autres domaines, comme les médecins, les psychologues… À ce jour, 57 suicides ont pu être évités grâce à Diógenes Munhoz.

“J’ai vu le visage de la mort 57 fois et je peux vous assurer que ce n’est pas joli. C’est triste, gris, opaque et nous devons être là pour accueillir et embrasser cette personne. Faire comprendre à cette personne qu’il existe des facteurs de protection qui peuvent l’aider à avancer dans la vie, et qu’elle ne peut pas voir la lumière au bout du tunnel simplement parce qu’elle n’a pas dépassé le milieu du tunnel”, s’est exprimé le héros.

Lire aussi :  Football : Zidane donne enfin la vraie raison de son départ du Réal Madrid

.

Je m'appelle Émeline Kutolbena. Je suis Rédactrice chez AfrikBuzz. Mes centres d'intérêt, la musique, le cinéma et la lecture. Les biographies, le showbiz et les faits divers sont mes domaines de rédaction.

Mail : [email protected]
emeline

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi