Ariel Sheney : Voici comment l’artiste compte ressusciter le Couper-décaler

Couper-décaler
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Depuis la mort de l’icône DJ Arafat, le mouvement du couper-décaler semble sans âme. Mais qui de mieux placé que le jeune chanteur Ariel Sheney pour porter le flambeau ? A défaut de candidatures d’autres artistes ivoiriens, il s’est proposé pour redonner gout à ce mouvement musical.

Couper-décaler

Depuis la création de la musique couper-décaler par le roi Douk Saga en partenariat avec ses amis de la Jet Set, les ivoiriens ont toujours vu en cela une identité nationale. Et donc c’est de bonne guerre qu’après l’ère DJ Arafat, un autre prenne la place. Même si pour beaucoup d’acteurs et observateurs du showbiz, le mouvement n’a plus d’avenir.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : L’ONU met la pression au Président Alassane Ouattara

«Depuis le départ de DJ Arafat, le couper-décaler est en train de connaître une chute incroyable», avait annoncé récemment le Général Makosso sur les antennes de La 3 au cours de l’émission PPLK

En colère face à cette prévision fatale, Ariel Sheney met en garde ceux qui annoncent la chute du Couper-décaler après la mort de DJ Arafat.

Ariel Sheney au delà de toutes considérations, reconnait qu’il y a un moment de disgrâce dû à plusieurs facteurs qui ne sont pas forcément du ressort des acteurs du couper-décaler. Et tout montre que le jeune protégé de DJ Arafat aimerait rectifier le tir avec la sortie de son nouvel album. Sans entrer dans les détails il montre que le contenu de son album annoncé pour bientôt fera clouer les becs aux oiseaux de mauvaise augure.

«Il y’en a qui vont parler seul ce 04.12.20», a-t-il prévenu et mis en garde dans une publication sur sa page Facebook.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi