Barack Obama explique comment Donald Trump a divisé les États-Unis

Barack Obama explique comment Donald Trump a divisé les États-Unis
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Selon Barack Obama, l’arrivée de Donald Trump au pouvoir a provoqué des divisions au seins de l’Amérique. Les États-Unis sont plus divisés qu’il y a quatre ans, lorsque Donald Trump a remporté la présidence, affirme-t-il.

Évoquant l’énorme tâche que Joe Biden aura à accomplir après le départ de son prédécesseur Donald Trump qui quittera la Maison Blanche en janvier prochain (Si tout va bien ndlr), Barack Obama estime que Joe Biden aura non seulement l’obligation de renverser la culture de la “théorie folle du complot” qui a pris de l’ampleur dans le pays, mais aussi de mettre un terme aux divisions qu’elle a suscitées.

Lire aussi : Top 5 des couples les plus improbables d’Afrique

Toutefois, l’ex-locataire de la Maison Blanche s’est montré optimiste. Barack Obama pense que la victoire de Joe Biden aux élections américaines de 2020 n’est que le début de la réparation de ces divisions.

“Unir une nation polarisée ne peut pas être laissé aux seules décisions des politiciens, mais nécessite aussi des changements structurels et une écoute mutuelle des citoyens, qui doivent se mettre d’accord sur un “ensemble de faits communs” affirme-t-il.

Barack Obama explique comment Donald Trump a divisé les États-Unis

Cependant, l’ex-démocrate précise que le retour à l’union ne se fera pas tout d’un coup avec l’arrivée de Joe Biden. Il faudra aussi plusieurs élections pour que les États-Unis y parviennent.

“Il faudra plus d’une élection pour inverser ces tendances“, dit-il.

Pour terminer, M. Obama dit avoir un “grand espoir” au regard du changement de mentalité de la prochaine génération, en exhortant les jeunes à “cultiver cet optimisme prudent selon lequel, le monde peut changer” et “à faire partie de ce changement“.

Avec Afrikmag

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi