Bitcoin : Le Nigéria devient le deuxième marché mondial derrière les Etats-Unis

Bitcoin Nigéria
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le bitcoin est une monnaie virtuelle qui sert à réaliser des paiements en ligne sans intermédiaire. Aujourd’hui il est très utilisé dans de nombreux pays parce que grâce à lui l’on n’est plus obligé de passer par des institutions financières, donc plus de frais exorbitants lors des transactions.

Aujourd’hui, le Nigéria surprend dans son utilisation de cette monnaie virtuelle, en devenant le deuxième pays au monde à échanger le plus de Bitcoins sur Paxful. En effet, Paxful est l’un des plus grands marchés de Bitcoin peer-to-peer. Au cours de ces cinq dernières années, le Nigéria a échangé autour de 60215 Bitcoins, ce qui équivaut à une valeur de 566 millions de de dollars.

Le Nigeria est le deuxième plus grand marché de Bitcoin P2P de Paxful, les  transactions atteignent 566 millions de dollars en cinq ans | coinmarketop

Sur coin.dance, on voit que de début mai jusqu’à mi-novembre de cette année , au Nigéria, le commerce du Bitcoin a augmenté chaque année d’au moins 19 % en volume depuis 2017. Le volume le plus élevé a été négocié en 2020 et est de 20.504, 50.

Ce qui a le plus favorisé le commerce du Bitcoin au Nigéria cette année est la fermeture des plateformes de de paiement de locales par le gouvernement lorsque sévissait le mouvement #ENDSARS contre les violences policières en Octobre.

Lire aussi : #EndSARS : Voici pourquoi les Nigérians pensent que Beyoncé est hypocrite

Les jeunes se sont alors tournés vers cette monnaie virtuelle et auraient récolté autour de 400.000 dollars.

Le plus haut pic, 30 %, cette année, a été atteint lors du verrouillage national dans le pays ; Paxful aurait enregistré une augmentation de 137 % de nouvelles inscription au Nigéria.

Lire aussi : Urgent-Nigéria : Boko Haram a libéré les 344 élèves enlevés

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi