Booba : Le rappeur a reçu des plaintes de trois femmes pour harcèlement et menaces, voici les faits

Booba plainte trois femmes Magali Berdah

La nouvelle est tombée en début de semaine ; le rappeur Booba est sous le coup d’une enquête à charge. Selon les médias, trois femmes ont porté plainte contre lui pour harcèlement moral et sexuel, diffamation et pour menaces.

Tout d’abord, il faut rappeler que c’était lui, le Duc de Boulogne qui était en guerre contre ceux qu’il appelle les influvoleurs. En effet, depuis mai dernier, il a en viseur l’entreprise de la manager d’influenceurs, Magali Berdah, Shauna Events. Actuellement, l’entreprise est visée par une enquête pour pratiques commerciales trompeuses. Booba n’a cessé de l’enfoncer encore plus tout en démasquant les influenceurs qui travaillent en partenariat avec elle.

Lire aussi :  Maeva Ghennam et Greg un power couple ? Tout se précise ( images)

Il semblerait que cette fois-ci, ce soit Booba, lui-même, qui soit visé par des plaintes, pas d’une mais de trois femmes.

Tout d’abord, Magali Berdah avait porté plainte le 25 mai dernier contre le Duc pour “menaces de mort“, “diffamation“, “injure publique envers un particulier en raison de sa religion“, “appels téléphoniques malveillants” et “harcèlement moral“.

Lire aussi :  Coupe du Monde : Les incroyables ratés de Romelu Lukaku contre la Croatie (vidéo)

Pour la seconde plainte, la femme n’est autre qu’Adja Damba, la compagne de Maitre Gims encore appelée Demdem. Pour son cas, elle a porté plainte pour “harcèlement sexuel et moral“.

Enfin, la troisième femme se plaignant de Booba est la présidente de l’association Carl, Steffy. Elle a porté plainte pour “diffamation”.

Lire aussi :  Yemi Alade : la star très attirante dans les couleurs de la Saint-Valentin (Photo)

Toutefois, les proches de Booba déclarent que ce ne sont que des accusations pour salir le rappeur :

“Ce n’est pas Booba qui met en scène sa famille, son domicile, ses opérations de chirurgie esthétique. Booba le relève, s’en moque et critique en cela la culture du vide promue par les influvoleurs. Sa critique ne se limite pas aux escroqueries, c’est un système qu’il attaque.”

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi