Breonna Taylor / Manifestations : Pourquoi les policiers auteurs de son meurtre sont restés impunis ?

Breonna taylor meurtre manifestation
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Ce mercredi 23 septembre, des centaines de personnes se sont rassemblés dans l’état de Kentucky ainsi qu’ailleurs aux états-unis pour manifester contre la police locale. Leurs revendications portent sur l’impunité offerte aux policiers auteurs du meurtre de Breona Taylor survenu à son domicile en mars dernier. Pourquoi ces policiers sont-ils restés impunis à ce jour ? L’État américain serait-il en train de cautionner le meurtre d’une innocente infirmière sans aucun prétexte valide ?

Les manifestants sont descendus spontanément dans les rues de plusieurs grandes villes américaines ce mercredi pour dénoncer un traitement judiciaire qu’ils considèrent trop clément à l’encontre des 3 policiers qui ont tué Breonna Taylor, l’Afro-Américaine à Louisville.

Breonna taylor meurtre manifestation

Breonna Taylor, infirmière de 26 ans, avait été tuée en pleine nuit à son domicile, le 13 mars 2020. En effet, trois policiers s’y étaient présentés dans son appartement munis d’un mandat d’arrêt. À leur arrivée, pour une raison ou une autre, ils défoncent la porte de l’infirmière. Le compagnon de Breonna qui était aussi dans l’appartement en ce moment avait ouvert le feu avec une arme dont la détention fut confirmée légale. La riposte des agents a causée la mort de Breonna Taylor qui avait été atteinte de plusieurs balles.

Lire aussi : La Sexion d’Assaut annonce la date de son prochain concert ?

Les manifestants sont en colère contre le fait qu’aucun des trois agents qui avaient fait irruption chez Breonna Taylor en enfonçant la porte de son domicile, à Louisville, n’ait été poursuivi pour son homicide. Seul Brett Hankison, l’un des 3 policiers, est poursuivi et ce n’est pas pour le meurtre de Breonna, mais plutôt pour « mise en danger de la vie d’autrui » à cause des tirs qui ont traversé l’appartement des voisins de Breonna Taylor au  moment de leur intervention.

Aucun chef d’inculpation n’a été retenu contre ses deux autres collègues, Jonathan Mattingly et Myles Cosgrove, qui sont pourtant les auteurs des tirs qui ont tué l’Afro-Américaine.

Breonna taylor meurtre manifestation

La décision est « scandaleuse et insultante », selon Ben Crump l’avocat de la famille de Breonna Taylor.

Les manifestations sont toujours en cours aux états-unis, et on peut déjà compter des blessés dans le rang de la police ainsi que plusieurs arrestations.

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi