Burkina : Les résultats des élections déçoivent le peuple

Burkina élections
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Hier les résultats des présidentielles tombent : l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré remporte une fois de plus les élections avec 57, 87 % des voix devant le leader de CPD, Eddie Komboigo qui lui a eu 15,48 % des voix. Notons qu’il se présentait pour la première fois aux élections avec le parti de Blaise Compaoré. n’avait pas eu le droit de se présenter aux élections passées.

Mais que s’est-il passé ? Le peuple est déçu et ne se gêne pas pour le montrer sur les médias. Tout le monde croyait que le phénix renaîtrait de ces cendres mais non. Une bonne campagne électorale, des militants en nombre et motivés, des promesses et des programmes soutenus par la population n’auront pas suffi à gagner ces élections .

D’un côté, il y a des optimistes qui pensent qu’il ne faut pas se décourager. Il faut plutôt saluer la détermination et le courage d’un parti qui a su se remettre dans la course après un long sommeil.

Lire aussi : Présidentielles au Burkina : Le président sortant Christian Kaboré est réélu

Les autres partis aussi sont, naturellement, déçus ; en effet les résultats provisoires des élections au Burkina avaient annoncé Zéphirin Diabré,de l’ UPC, troisième avec 12,46 % des voix ; Kadré Désiré Ouedraogo, dirigeant de Agir ensemble est à la quatrième place avec 3,36 % des voix. Après, les pourcentages descendent jusqu’à 0,23 %. A l’annonce des résultats, leurs partisans se sont dispersés, et l’interdiction de se rassembler sans permission n’occasionne aucune marche.

Si certains semblent tristes et découragés, la fête bat son plein dans le QG du parti au pouvoir. La victoire est célébrée sans réserve.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi