Burna Boy : Les confidences de l’artiste sur son nouvel album

Tonni Ann-Singh : Qui est cette fille dont parle Burna Boy dans son nouveau titre ?

À l’occasion de la sortie de son nouvel album le 8 juillet dernier, Burna Boy a accordé une interview à l’équipe de Brut Côte d’Ivoire dans laquelle il a eu à s’exprimer sur sa vie d’artiste.

Artiste nigérian reconnu sur le plan mondial, Burna Boy stipule qu’en tant qu’artiste africain, pas besoin de se conformer aux normes étrangères une fois à l’extérieur de son continent pour réussir. Mais de montrer aux pays étrangers ce qui se fait en Afrique.

“Tu ne peux pas aller aux Etats Unis et essayer d’offrir aux américains du rap de la Trap ou autres. Ils ont déjà tout ça, alors si tu es né en Afrique vas et apporte leur ce qui se passe chez toi. Ce nouveau pour eux, tu leur apprend” disait Burna Boy.

Les confidences de Burna Boy

Burna Boy ne voit pas sa vie artistique comme une carrière mais plutôt comme une vie qu’il a intégrée pour une raison. Lors de son interview, Burna Boy a déclaré ne pas être un exemple pour qui que ce soit, bien que sa musique soit une source d’inspiration pour certains artistes africains.

“Aujourd’hui, tu es un exemple pour un grand nombre d’artistes africains, tu es cité par beaucoup d’entre eux. Qu’est ce que ça te fait ?” questionna la journaliste.

“Je ne suis pas là pour devenir un exemple pour qui que ce soit, je ne suis pas venu pour devenir un modèle pour que ce soit, je n’ai jamais dit que j’étais l’exemple de qui que ce soit. Je pense que les gens doivent juste bien définir leurs priorités parce que je ne suis pas Martin Luther King, je ne suis Patrice Lumumba. C’est l’un des professeurs (Patrice Lumumba) que j’aime le plus écouter. Quand il parle, ça m’inspire beaucoup mais à la fin de la journée, je ne suis toujours pas lui. Tout ce que je peux faire, c’est être le meilleur homme que je puisse être et ne pas essayer de prendre la place de qui que ce soit et de guider qui que ce soit où que ce soit.

Je viens d’où je viens, j’ai mes hauts et mes bas comme tout le monde et si je fais de la musique à laquelle le monde peut s’identifier et si ça inspire, c’est le destin, je ne vais pas laisser ça prendre le dessus…” a répondu Burna Boy.

Lire aussi :  "C'est la première fois que je le vois gifler quelqu'un", la mère de Will Smith brise le silence

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi