Cameroun : La police arrête un groupe d’élèves s’adonnant à des part0µzes (vidéo)

sextape volée
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Les sextapes, partouzes, caresses, fellations et les danses « hot » ne sont plus des sujets tabous sur notre continent. Au Cameroun par exemple, les policiers ont démonté un réseau d’élèves qui s’adonnent à des partouzes dans une maison.

Tout a commencé par un attroupement de jeunes âgés de 13-19 ans un peu trop fréquent dans un quartier de Yaoundé. Les voisins avaient déclaré qu’ils entendaient ces jeunes gémir lors de leurs ébats sexuels et que ces cris étaient parfois assourdissants.

Certains habitants du quartier ont eu la présence d’esprit d’appeler les forces de l’ordre qui ont débarqué dans la maison. Ils y ont trouvé beaucoup de jeunes filles et de jeunes garçons s’adonnant à des pratiques sexuelles entre eux, certains préparant, d’autres buvant, le spectacle y était juste incroyable.

Ces jeunes ont été arrêtés et embarqués à bord d’une voiture de police et pour le moment personne ne sait le sort qui leur est réservé.

LIRE AUSSI : Bénin : Clara, auteure d’une sextape en 2009 bientôt maman

On voit alors déjà l’origine des sextapes qui circulent un peu partout sur le net. Mais comment en est-on arrivé là? Comment de jeunes élèves arrivent à se concentrer uniquement sur le sexe et la débauche au détriment de leurs études?

Le lien de la vidéo : ICI.

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi