Cameroun : Une cérémonie funéraire provoque un tremblement de terre meurtrier à Yaoundé

Yaoundé tremblement de terre

C’est un dimanche noir a Yaoundé ce 27 novembre 2022. Une journée qui restera gravée dans les mémoires des parents, proches et familles des personnes décédées lors d’un glissement de terrain.

En effet, le glissement de terrain est survenu au quartier Damas à Yaoundé. Selon les chiffres communiqués quelques minutes après le drame, on parlait d’une dizaine de morts sur le champ.

Lire aussi :  CAN 2021 : Coco Emilia se prononce à propos des polémiques liées au match Cameroun-Comores (vidéo)

Après quelques heures de recherche, le bilan semble plutôt très lourd. On dénombre une vingtaine de cadavres repêchés des entrailles de la terre. Les secouristes dépêchés sur les lieux continuent les fouilles.

La vidéo du drame a secoué les réseaux sociaux depuis quelques heures déjà. Selon les informations parvenues à la rédaction , tout est parti d’une cérémonie funéraire organisée par une famille à l’intention de ses illustres disparus.

Lire aussi :  Top 15 des plus belles célébrités camerounaises

On apprend que les membres de la famille, partis de très loin, ne se doutaient d’aucun danger sur le lieu de la cérémonie.

« Après plus de deux heures de célébration, le pire se produit. Des personnes qui étaient assises sous une tente seront ensevelies dans les décombres. Panique total sur le lieu.

Lire aussi :  Affaire frigo volé : La femme ayant mis Blanche Bailly dans le pétrin est démasquée

Les populations présentes et rescapées secourues par des riverains vont se saisir des pelles et autres outils pour essayer de sauver certains et sortir les corps », indique un journaliste de camerounweb sur les lieux.

L’administration de la localité, en l’occurrence le Gouverneur et tout son état major sont descendus sur les lieux pour situer les responsabilités.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi