Centrafrique : La Russie et le Rwanda envoient des troupes pour protéger le Président de la République contre un coup d’État

Centrafrique Russie
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La Russie et le Rwanda ont envoyé des centaines de soldats pour protéger le président de la République centrafricaine, Faustin-Archange Touadera et le palais présidentiel après que l’ancien président, François Bozize, ait tenté un coup d’État avant les élections présidentielles de ce week-end.

Russia and Rwanda send troops to protect Central African Republic president Touadera after former president Bozize attempts coup ahead of presidential election


La République centrafricaine a déclaré que trois groupes rebelles contrôlés par Bozize avaient commencé à avancer vendredi vers la capitale Bangui le long des autoroutes clés après avoir déclaré une alliance. La force de maintien de la paix de l’ONU, la MINUSCA, a annoncé dimanche que les rebelles avaient été arrêtés ou repoussés et que la situation était « sous contrôle ».


« La Russie a envoyé plusieurs centaines de soldats et d’armes lourdes » dans le cadre d’un accord de coopération bilatérale, a déclaré le porte-parole du gouvernement Ange Maxime Kazagui. Le Ministère de la Défense du Rwanda a également confirmé avoir envoyé ses troupes.


Le Rwanda a déclaré que cette décision répondait au ciblage de ses troupes dans la MINUSCA, forte de 11.500 hommes, par des rebelles soutenus par Bozize. Ce dernier a dirigé la Centrafique de 2003 à 2013.

Les groupes rebelles ont fusionné en une seule entité appelée «la Coalition pour les patriotes pour le changement» et ont invité tous les autres groupes à se joindre alors qu’ils se dirigeaient sur les principales autoroutes du pays vers Bangui, selon le gouvernement.
Le groupe G5 + – la France, la Russie, les États-Unis, l’UE et la Banque mondiale – a exhorté Bozize et les groupes armés alliés à déposer les armes et a appelé à la tenue des élections présidentielles et parlementaires dimanche. Le Kremlin, réagissant à l’avancée des groupes rebelles, a déclaré que la situation dans le pays était « gravement préoccupante ».


Moscou mène une vaste offensive diplomatique et financière dans l’ancienne colonie française depuis 2018 en échange de concessions aux entreprises russes pour exploiter les minerais, en particulier l’or et les diamants.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Où est passé Guillaume Soro ?

Des agents de sécurité privés employés par des entreprises russes assurent également la protection de Touadera et participent à la formation des forces armées locales.
Bozize, 74 ans, ancien général de l’armée, nie les allégations de complot de coup d’État, mais a été une figure majeure de l’histoire de la guerre et de la pauvreté depuis des décennies.

Il a une grande base de fidèles dans le nord-ouest du pays, en particulier parmi l’ethnie Gbaya, qui est le plus grand du pays. Il a également été banni des élections présidentielles de ce week-end par le tribunal du pays, laissant Touadera comme favori.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi