Charlie Hebdo recrée la mort de George Floyd et affiche en couv la Reine d’Angleterre agenouillée sur le cou de Meghan Markle

Charlie Hebdo Meghan Markle

Le magazine satirique français Charlie Hebdo a été critiqué pour un dessin animé qui montre la Reine Elizabeth II agenouillée sur le cou de Meghan Markle, établissant des parallèles avec la mort de George Floyd.

La publication, qui a déjà fait l’objet d’un examen minutieux pour ses dessins controversés, a de nouveau suscité l’indignation quelques jours à peine après que le duc et la duchesse de Sussex aient affirmé avoir subi un racisme ouvert de la part des membres de la famille et du personnel de la famille royale.

Lire aussi :  Qui est Kaisy Khademi, le boxeur ayant fui les talibans pour poursuivre son rêve de titre mondial ?

L’image semble reproduire la mort horrible de George Floyd décédé après que le policier, Derek Chauvin, se soit agenouillé sur le cou pendant plus de huit minutes, malgré les appels désespérés de Floyd à l’aide en criant : « Je ne peux pas respirer ».

Charlie Hebdo Meghan Markle

Sur la couverture du magazine, le dessin animé est affiché avec le titre : « Pourquoi Meghan a quitté Buckingham ? ». La reine est représentée en train de presser son genou à l’arrière du cou de la duchesse, et Meghan répond : « Parce que je ne pouvais plus respirer. »

Charlie Hebdo Meghan Markle

Cela survient alors que l’interview scandaleuse du prince Harry et de Meghan avec Oprah Winfrey ait été diffusée cette semaine, avec des allégations selon lesquelles ils ont subi du racisme au sein de la famille royale.

Lire aussi :  « J'étais la personne la plus détestée au monde en 2019 »- dixit Meghan Markle sur Spotify

Les internautes sur les réseaux sociaux et les militants ont qualifié le dessin animé de « mauvais » et d’ « épouvantable ».

Charlie Hebdo Meghan Markle

Un utilisateur de Twitter a écrit :

« Est-ce la liberté d’expression dont Charlie Hebdo est si passionné ?

Le racisme, le manque de respect et l’offense sont passés pour de la satire ?

Je suis désolé mais non, c’est pas pour moi. Ce n’est rien d’autre que du sectarisme raciste et de l’incitation à la haine. Faites mieux avec votre plateforme et grandissez. »

Et les avocats noirs et asiatiques ForJustice ont tweeté que la couverture était « un racisme scandaleux, dégoûtant et fasciste », ajoutant que le magazine  « soutenait le traumatisme de George Floyd à des fins lucratives ».

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi