Chine : Exécution de l’ex-grand patron Lai Xiaomin pour corruption et polygamie

Lai Xiaomin accusé pots-de-vin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Lai Xiaomin, ancien grand patron d’un fonds d’investissement a été accusé d’avoir touché à plus de 215 millions d’euros de pots-de-vin et de polygamie. La sentence était tombée en début janvier : il a été condamné à mort.

Lai Xiaomin a été exécuté ce vendredi 29 janvier, selon leur télévision publique.

L’ancien grand patron aurait même tenté d’obtenir 13 millions supplémentaires. Il aurait aussi détourné des fonds publics valant autour de 3,1 millions d’euros. Selon le Tribunal de Tianjin :

« Les montants étaient extrêmement importants, les circonstances particulièrement graves et les intentions extrêmement malveillantes »

En début janvier, il aurait fait des aveux en public et des images d’appartements, de coffres-forts et d’armoires remplis de liasses de billets que ce dernier aurait accepté comme pots-de-vin ont été diffusées.

Il avait affirmé n’avoir jamais dépensé un seul centime.

« Je n’ai pas osé dépenser l’argent« , disait-il.

L’ex-patron du groupe China Huarong, a aussi été reconnu coupable d’avoir vécu longtemps avec d’autres femmes, en dehors de son mariage dont il a eu des enfants illégitimes.  

Lors de la campagne anticorruption en 2012, plus d’un million et demi de cadres du PCC (Parti Communiste Chinois) ont été sanctionnés selon LePoint.

LIRE AUSSI : Affaire Diary Sow : La jeune fille est rentrée au Sénégal

Le mode d’exécution de Lai Xiaomin n’a pas été dévoilé parce que la Chine garde très discrète les peines capitales.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi