Chine: Les riches paient les sosies pour faire la prison à leur place

En Chine, les personnes très riches ne font pas de prison. Celles-ci ont, en effet, régulièrement recours à des doublures qui exécutent leur peine.

Cette pratique n’est pas récente en Chine. Le “Ding Zui” à savoir le “remplaçant de crime” en français, est très bien payé pour se produire au procès et pour faire de la prison à la place du richissime “vrai criminel”.

Lire aussi :  [email protected] : Cette pratique peut vous faire devenir riche selon une étude américaine

L’affaire a fait grand bruit, il y a peu, lors du procès de Gu kailai, l’épouse de Bo Xilai, un leader chinois déchu, et accusée du meurtre du consultant britannique Neil Heywood. Lors de sa comparution, nombreux sont ceux qui ont affirmé qu’il s’agissait d’un sosie, ce que le gouvernement a nié en bloc. Toutefois, suite aux nombreuses critiques survenues lors de ce procès, le mot “sosie” a été littéralement censuré sur Internet en Chine.

Lire aussi :  Coronavirus/ Chine : Le nombres de cas augmente dans la province de Heibei

En 2009, une affaire similaire s’était déjà produite. Hu Bin, un jeune homme de 20 ans avait été arrêté après avoir renversé et tué un piéton lors d’une course de voiture dans les rues d’Hangzhou. Le jeune homme qui ne craignait nullement la prison, avait été jusqu’à prendre des photos de lui en train de rire sur les lieux du drame. Mais Hu Bin n’a jamais été condamné pour son geste. Celui-ci a engagé une doublure qui a comparu à son procès et qui a purgé sa peine de prison.

Lire aussi :  France : Des parents en garde à vue après le viol et le meurtre de leur bébé

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi