Colombie : Arrestation d’un cartel accusé de poser des implants mammaires à base de cocaïne à des femmes (photos)

Cartel Implants Mammaires
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

En Colombie, un cartel de la drogue a été perquisitionné par la police. Il est accusé d’avoir posé des implants mammaires à des femmes à base de cocaïne liquide avant de les envoyer en Europe.

L’organisation appelée « Los Cirujanos » (les chirurgiens) a été démantelée lors de deux raids dans la ville de Cali dans le département colombien de Valle del Cauca et la ville de Medellin dans le département d’Antioquia.

Cartel Implants Mammaires

Le gang aurait recruté des femmes et les aurait fait subir des opérations illégales dans des chambres d’hôtel ou des appartements loués pour implanter de la cocaïne liquide dans leurs seins.

Le rapport indique qu’ils ont utilisé des implants de mollet conçus pour donner aux femmes des jambes plus galbées pour faire passer de la drogue en remplaçant la silicone par de la cocaïne liquide.

Cartel Implants Mammaires

Les femmes ont ensuite été envoyées à Madrid où les implants ont été retirés par des membres de gangs.

L’enquête policière a révélé que les victimes quittaient généralement l’aéroport international Alfonso Bonilla Aragon de Cali et l’aéroport international El Dorado Luis Carlos Galan Sarmiento desservant la capitale colombienne Bogota.

Cartel Implants Mammaires

Au cours des raids, la police a arrêté six hommes et quatre femmes pour trafic de drogue en Espagne et dans le reste de l’Europe – dont un médecin renommé de l’hôpital de Medellin.

Cartel Implants Mammaires

 L’un des détenus est également spécialiste dans un hôpital de Cali et un autre détenu est accusé de se faire passer pour un médecin pour recruter des femmes avec des promesses d’emploi en Espagne.

Tous les suspects sont actuellement en prison préventive alors que l’enquête se poursuit.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi