Coronavirus : La Chine va rendre obligatoire les tests anaux pour les étrangers

Chine Coronavirus dépistage voie anale
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Selon le journal « The times », la méthode de dépistage du coronavirus par voie anale, que proposait la Chine aux étrangers, sera désormais une obligation pour tout arrivant.

Au début, la Chine avait fait faire à bon nombre de voyageurs des tests rectaux, estimant que le virus était mieux détectable au niveau de l’anus. Cette méthode qualifiée d’humiliante par la majorité des voyageurs aurait été appliquée à des ambassadeurs américains. Toutefois, la Chine a nié en bloc ces allégations.

Aussi, récemment, le Japon a demandé à la Chine de cesser ces pratiques parce qu’elle infligeait de « profondes souffrances psychologiques » à ceux qui les subissaient.

Apparemment, la Chine aurait fait fi de ces demandes et publie qu’il est obligatoire d’effectuer ces tests anaux pour tout arrivant sur le territoire. Ainsi, l’on installe des dispositifs de dépistages dans les aéroports de Shangaï et Pékin. Elle déclare aussi que si les tests anaux-ci semblent « trop humiliants  » pour les voyageurs, ils pourraient fournir un échantillon de selles à l’aéroport.

Enfin, il faut noter que le test anal ou rectal implique qu’il faille introduire dans l’anus du concerné, un coton tige à environ 3-5 cm de profondeur et le tourner doucement. Les médecins assurent que l’opération ne dure qu’à peine dix secondes.

1

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi