Côte d’ivoire : Ce qui arrivera si Guillaume Soro ne se présente pas aux élections présidentielles 2020

Guillaume soro côte d'ivoire
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Guillaume Soro, homme politique ivoirien, ex premier ministre et chef des rebelles, s’est vu rejeté par la cour constitutionnelle de son pays ce 13 septembre 2020, concernant sa candidature aux élections présidentielle d’octobre 2020. Ses réactions, suite à l’annonce de son exclusion laissent croire qu’il ne compte pas s’abandonner à son sort.

En effet, sur 44 dossiers de candidatures, seulement 4 ont été retenus par la cour. Sont exclus des présidentielles 2020 en Côte d’ivoire l’ex-président Laurent Gbagbo, Guillaume Soro et 38 autres candidats.

Face à la situation, Guillaume Soro a adressé un message à l’endroit de la cour constitutionnelle.

Ce mardi 15 septembre, la cour Africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) a adressé une requête au gouvernement ivoirien, demandant la réhabilitation de Guillaume Soro en tant que candidat aux élections présidentielles d’octobre 2020 en Côte d’ivoire.

Les textes de la requête « ordonne à l’État ivoirien de prendre toutes les mesures nécessaires en vue de lever immédiatement tous les obstacles empêchant Guillaume Soro de jouir de ses droits d’être élu et d’être élu notamment lors de la présidentielle d’octobre 2020 »

https:///gabon-le-maire-de-libreville-emprisonne-pour-avoir-detourne-plus-dun-milliard/


Et si le gouvernement ivoirien ne considérait pas cette requête ? Qu’arrivera-t-il ?

En 2010, la Côte d’ivoire a traversé des moments de crises post-électorale causant la mort à plus de 3000 ivoiriens. Alassane Ouattara a remué ciel et terre pour faire reconnaitre son élection à la tête du peuple ivoirien alors que Laurent Gbagbo s’en opposait farouchement.

Lire aussi : Côte d’ivoire / Présidentielle 2020 : La candidature d’Alassane Ouattara sera contestée en justice(S’ouvre dans un nouvel onglet)


Il se pourrait qu’une crise aussi meurtrière ressurgisse en Côte d’ivoire, vu l’immense vague de contestation qui règne dans la sphère politique ivoirienne à l’heure actuelle.

Guillaume Soro n’est pas prêt à se laisser faire. Le chef des rebelles revendique de toutes ses forces sa candidature aux élections présidentielles du 31 octobre prochain.

Quant à Laurent Gbagbo, l’ancien président est toujours en Belgique en attente d’un vague de procès.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi