Côte d’Ivoire : Inauguration d’une Micro-folie, une première en Afrique de l’ouest

Micro-Folie

Une Micro-folie vient d’être inaugurée en Côte d’Ivoire de quoi satisfaire les grands amoureux des œuvres d’arts français. C’est un projet de l’Institut Français qui a procédé ce dimanche 29 novembre à son inauguration. Une première fois en Afrique de l’ouest.

 La Micro-folie est un dispositif culturel initié par La Villette qui s’est ensuite répandue dans toute la France et à l’étranger. Il s’agit d’un espace modulable, et d’outils informatiques et pédagogiques donnant accès à plus de 1 500 œuvres d’art numérisées, issues d’établissements culturels nationaux et internationaux, comme le Louvre ou la Philharmonie de Paris. C’est la première fois que ce dispositif est disponible en Afrique de l’Ouest.

Lire aussi :  Urgent-Côte d'Ivoire : Voici la liste complète des membres du gouvernement Patrick Achi

Micro-folie : quels profits pour les ivoiriens ?

La Joconde, le Couronnement de Charlemagne ou encore la 5ème Symphonie de Beethoven. Le programme numérique « Micro-Folie » donne accès, décrypte et met en valeur des chefs-d’œuvres issus de collections de plusieurs grands établissements culturels.

« Il y a beaucoup de supports numériques : des tablettes, des écrans, des casques de réalité virtuelle, détaille Marin Cardoze, chargé de mission à l’Institut Français. Vous avez accès à une collection de musées nationaux, donc actuellement de cinq collections nationales et vous pouvez, le samedi après-midi juste vous prélasser devant La Joconde par exemple. ».

lire aussi : Fally Ipupa : Découvrez son incroyable palmarès qui fait de lui l’un des meilleurs artistes africains de tous les temps

Lire aussi :  Emma Lohoues en bikini se filme les jambes écartées ! (vidéo)

Les étudiants en histoire de l’art ou en architecture, et tous les élèves de Côte d’Ivoire, pourront profiter de cet outil pédagogique et de ce catalogue principalement composé de collections européennes. Mais l’objectif de Zié Coulibaly, directeur délégué de l’Institut, est de rapidement enrichir « Micro-Folie » d’œuvres ivoiriennes, grâce à un partenariat avec le musée des civilisations de Côte d’Ivoire.

Lire aussi :  Suspect 95 : L'artiste relève ce grand défi en présence de ses parents

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi