Côte d’Ivoire/ Présidentielles : Cette photo publiée par RFI fait monter la tension

Côte d'Ivoire
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Au lendemain des élections en Côte d’Ivoire où tous les yeux sont fixés sur la commission électorale, une action posée par la Radio France Internationale (RFI) a fait réagir beaucoup d’internautes.

En effet la radio RFI avait mis en couverture de sa page Facebook une photo peu appréciée du comptage des bulletins de vote dans un bureau de vote. Les membres du bureau étaient en train de faire le comptage des bulletins renversés sur un pagne par terre. Cette photo de couverture a suscité de vives réactions chez les ivoiriens sur la toile.

Toutefois la radio française a pris conscience de l’effet de cette publication et l’a par la suite modifiée.

Côte d'Ivoire

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Plusieurs armes « de guerre » disparues dans le Bongouanou

Juste le titre qui manque. Walaye nous avons tout perdu, même le peu de dignité qui nous restait. J’ai toujours dit que le mensonge et la cupidité ont fini par grogui notre moralité. Heeee Dieu, qu’avons nous fait pour mériter un tel sort? Cote d’Ivoire mon beau, doux et jadis paisible pays. Hummm , a écrit un internaute.

A un autre de déclarer à son tour : Honteuse mais bonne illustration des faits réels. Une chose est sûre, les leaders politiques et observateurs ont tous vu et constaté qui est minoritaire ici . Mais la minorité essait de faire croire autre chose.

Oui RFI a mis cette photo en couverture et a titré d’un lien et c’est juste une image d’illustration pour montrer qu’il y a eu des incidents. Mais Mr First Mag alors pour ne pas copier ce lien aussi pour accompagner votre post ? Vous pourriez aider vos abonnés à mieux comprendre, l’avis d’un préoccupé de la crise ivoirienne.

En fait, je ne vois Rien d’anormal ici hein. Mais seulement ça montre même le cadre informel dans lequel s’est tenu ces élections. Sinon compter c’est compter. Que ce soit sur pagne ou direct urne, a conclu un autre pour calmer les ardeurs.

Ce que l’on peut retenir de cette journée de vote sous tension en Côte d’Ivoire

– Des incidents ont eu lieu à différents endroits du pays notamment dans le quartier de Blockhauss à Abidjan et d’autres dans la Commune de Yopougon ainsi qu’à Bonoua (est), Gboguhé (centre-ouest), Bouadikro, Bongouanou, Brobo (près de Bouaké) et à Daoukro (centre-est), fief d’Henri Konan Bédié. La CEI (Commission Électorale Indépendante) juge ces incidents « insignifiants » à l’échelle des 22 000 bureaux de vote ouverts sur tout le territoire national.

– Alassane Ouattara a de nouveau appelé les opposants à cesser la « désobéissance civile » tandis que l’opposition a maintenu son appel au boycott du scrutin.

-La Commission Électorale Indépendante doit rendre public les chiffres très attendus de la participation. Elle dispose de cinq jours pour publier les résultats complets de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi