« Coucher avec Donald Trump a été les pires 90 secondes de ma vie » – dixit la star p0rno Stormy Daniels

Donald Trump Stormy Daniels
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La star du p0rno, Stormy Daniels, a qualifié le sexe présumé qu’elle a eu avec l’ancien président Donald Trump de « pires 90 secondes de ma vie ». Daniels a partagé les détails de sa liaison avec l’ex-président dans le nouveau podcast de l’ex-avocat de Donald Trump, qui a été publié le lundi 8 février.

Michael Cohen a passé du temps en prison pour avoir payé 130.000 dollars à Stormy Daniels pendant la campagne présidentielle de 2016 pour essayer de dissimuler la prétendue histoire de sexe. L’avocat en disgrâce que Trump a qualifié de menteur, s’est excusé auprès de Daniels pour lui avoir causé une « douleur inutile » en organisant le paiement.

Donald Trump aurait eu des relations sexuelles avec l’actrice des mois après que Melania ait donné naissance à leur fils Barron, qui a maintenant 14 ans.

Lire plus :


La nouvelle de l’aventure a frappé les tabloïds américains peu de temps après, puis est réapparue après que Trump s’est présenté aux élections. L’ancien président – qui a rencontré Stormy lors d’un tournoi de golf de célébrités un an après avoir épousé sa troisième épouse Melania – nie ses allégations d’une aventure. Mais Stormy insiste toujours que c’est arrivé. Rappelant la prétendue rencontre sexuelle, elle a affirmé qu’un Trump presque nu était assis au bord d’un lit d’hôtel à l’attendre. Elle a dit dans le podcast :


« Je me suis figée et je ne savais pas quoi dire. Il s’était déshabillé jusqu’à ses sous-vêtements et était perché sur le bord du lit, faisant de son mieux, mais donnait une impression terriblement dérangeante de Burt Reynolds. »


Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, a poursuivi :


« J’ai voulu l’éviter et il s’est levé du lit et m’a dit : « C’est ta chance ». Et je me suis dit « Quoi ? » Et il m’a dit : « Tu dois me montrer à quel point, tu le veux ou tu veux juste retourner au parc à roulottes ? »

Elle a admis que le sexe était consensuel et a déjà parlé de la rencontre présumée, disant à un intervieweur précédent que les relations sexuelles avec Trump étaient « génériques ».


0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi