Couvre-feu / Covid-19 : Voici les 5 pays africains qui vont en payer le prix pendant les fêtes

covid-19 couvre-feu
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La pandémie du coronavirus continue d’avoir des répercussions sur les habitudes des populations africaines. Même si le continent africain est le moins touché par la maladie, les autorités ont préféré jouer à la prudence au cours de ces fêtes de fin. Du Togo en Afrique du Sud en passant par la RDC le couvre-feu est instauré pour éviter le plus possible la propagation de la maladie.

Couvre-feu instauré au Togo

Un couvre-feu est décrété à compter du Dimanche 20 décembre 2020 au 3 janvier 2021, de 22h à 5h GMT dans le pays. En particulier, les 24, 25, 31 décembre 2020, et le 1er janvier 2021, la restriction ira de 23h à 5h GMT

L’option d’un couvre-feu était une recommandation d’un Conseil scientifique, dans la gestion du virus, c’est désormais une mesure officielle. L’information a été communiquée par la Coordination nationale de gestion de la riposte au Covid-19 (CNGR), dans sa toute dernière conférence de presse hebdomadaire ( ce 18 décembre 2020).

Couvre-feu et fermeture des plages en Afrique du Sud

Pays le plus touché par le Covid-19 sur le continent, l’Afrique du Sud a redonné un tour de vis à ses restrictions sanitaires avec des mesures annoncées lundi par le président Cyril Ramaphosa, notamment un couvre-feu anticipé à 23 h, la limitation des rassemblements et la fermeture ponctuelle pendant les fêtes de nombreuses plages du sud-est du pays en ce début d’été austral.

L’Afrique du Sud a dépassé, jeudi, la barre des 10 000 cas en 24 heures, et le taux de positivité s’établissait à 21 %. Le pays de près de 58 millions d’habitants compte plus de 23 000 morts depuis le début de la pandémie.

Lire aussi : Urgent-Togo : Couvre-feu décrété dans le Grand-Lomé

Couvre-feu et interdiction des fêtes en RDC 

En République démocratique du Congo, la présidence parle d’une « deuxième vague » de Covid-19, qui touche surtout la capitale Kinshasa. Un couvre-feu a été instauré à partir du 18 décembre dans tout le pays entre 21 h à 5 h du matin. À la veille des fêtes de fin d’année, l’interdiction des cérémonies festives et des réunions de plus de 10 personnes a également été décrétée. Les marches publiques, productions artistiques et kermesses ont également été interdites.

Les autorités ont opté pour la poursuite des compétitions sportives à huis clos, le transport des dépouilles directement sur les lieux d’inhumation sans aucune autre cérémonie. Avant le début du couvre-feu, clients et fidèles devront respecter les mesures barrières dans les églises et les débits de boisson.

Couvre-feu nocturne et prière suspendue en Mauritanie

Autre État africain à adopter le couvre-feu, la Mauritanie a annoncé le 13 décembre l’interdiction de se déplacer de 18 h  à 6 h pour tenter d’empêcher la saturation des hôpitaux de ce pays aux moyens sanitaires limités. Le directeur de la santé publique Sidi Ould Zehave a déclaré la veille que les centres hospitaliers « approchaient de la saturation » et que 60 % des personnels médicaux étaient réquisitionnés dans les centres de santé.

Couvre-feu au Tchad

Au Tchad, le couvre-feu imposé pour lutter contre le coronavirus a été reconduit pour deux semaines à compter du 15 décembre 2020 dans les provinces concernées par cette mesure.

La nuit du 24 au 25 décembre 2020, le couvre-feu est exceptionnellement repoussée à 1 heure du matin sur l’ensemble du territoire national. Une reconduction diversement appréciée par les citoyens tchadiens.

Au terme du décret signé le 14 décembre 2020, Idriss Déby Itno a reconduit le couvre-feu de deux semaines de 19 heures à 5 heures dans certaines provinces et de 21 heures à 5 heures à N’Djamena et les localités environnantes.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi