Covid-19 : Cristiano Ronaldo au cœur d’une polémique en Italie

Cristiano Ronaldo
[wp_applaud]
[wp_applaud]

Le quintuple ballon d’Or Cristiano Ronaldo est impliqué dans une polémique en Italie. On peut dire que l’international portugais n’a plus sa langue dans la poche depuis l’annonce de son infection au coronavirus.

Testé positif au coronavirus depuis près de deux semaines, Cristiano Ronaldo est actuellement en quarantaine. C’est la raison pour laquelle il a manqué le choc d’hier face au FC Barcelone. Et peut-être la raison de sa frustration de ne pas affronter son rival de toujours Lionel Messi.

Mais quelques heures avant la rencontre, soit après son nouveau test positif, le Portugais a lancé un coup de gueule sur les réseaux sociaux.

Lire aussi :  Covid-19 : La 1è patiente au monde à recevoir le vaccin, âgée de 90 ans, quitte l’hôpital (photos)

 «Je me sens bien et en bonne santé. Forza Juve. Les tests PCR, c’est de la m**de», a déclaré le quintuple Ballon d’or.

Des propos mal pris dans un pays durement touché par le coronavirus. Après ces propos de Cristiano Ronaldo, le journal italien Il Mattino traite le joueur de la Juventus de Turin de «virologue négationniste» dans son édition de ce jeudi.

Lire aussi : Covid-19 : Cristiano Ronaldo qualifie son nouveau test positif de «Foutaises»

Il faut savoir qu’en Italie, le coronavirus est un sujet sensible. En effet, l’Italie a enregistré 37905 décès depuis l’apparition du virus mortel. Et ce genres de déclarations de Cristiano Ronaldo sont considérées comme pouvant nuire à la sensibilisation concernant la Covid et pouvant jouer un rôle néfaste la politique sanitaire. Car, en Italie, la politique est de pousser toutes les personnes à se faire tester pour stopper le coronavirus.

Lire aussi :  Coronavirus : Voici pourquoi le premier vaccin sera d'abord injecté à cette vieille de 90 ans
Tim Treza
Suivez-moi

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi