Covid-19 : L’Afrique du Sud suspend l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca pour cette raison inquiétante

Afrique du Sud AstraZeneca
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

L’Afrique du Sud arrête son déploiement du vaccin AstraZeneca de l’Université d’Oxford, après qu’une étude a montré que le médicament n’avait pas réussi à prévenir les cas légers et modérés de la variante du virus.

Le pays le plus durement touché d’Afrique devait commencer la vaccination dans les prochains jours avec un million de doses du vaccin développé par AstraZeneca.

 Le ministre sud-africain de la Santé, Zweli Mkhize, a déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle :

« Nous avons décidé de suspendre temporairement le déploiement du vaccin (AstraZeneca). Il reste encore du travail à faire. »

L’Université de Witwatersrand, Johannesburg, qui a mené l’essai impliquant environ 2000 personnes, a déclaré dimanche dans un communiqué que le vaccin AstraZeneca « offre une protection minimale contre l’infection légère à modérée par Covid-19 » de la variante sud-africaine.

Lire aussi :

Malgré le revers pour le pays, les responsables ont déclaré que les livraisons de vaccins d’autres producteurs seraient bientôt disponibles. Le Ministre a également fait référence aux vaccins fabriqués par Johnson & Johnson et Pfizer/BioNTech.

Des discussions avec d’autres producteurs de vaccins seraient en cours, en particulier Moderna et les fabricants du vaccin russe Spoutnik V.

L’Afrique du Sud prévoit de vacciner au moins 67 pour cent de sa population d’ici la fin de l’année, soit environ 40 millions de personnes. Le pays a enregistré près de 1,5 million d’infections et plus de 46.000 décès dus au virus.

Lire aussi :

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi