Covid-19 : Le Baume à lèvres, un dérivé du rouge à lèvres serait aussi efficace contre le virus

covid-19 baume à lèvres
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le baume à lèvres pourrait aussi être efficace contre le coronavirus, d’après un collège de chercheurs français. Ils estiment qu’en plus des mesures barrières déjà énoncées, cette substance serait utile pour limiter la propagation du covid-19.

Ce résultat proviendrait de l’hypothèse selon laquelle le virus contamine la population à travers les gouttelettes de salives. Les chercheurs se sont donc penchés sur les projections de salives afin d’observer la formation de ces gouttelettes sur la bouche.

Lire aussi : « Je préfère mourir fauchée que de rejoindre les illuminati » -dixit Cardi B accusée d’avoir rejoint la secte

Ainsi, ils ont pu établir que la salive se forme sur les bords des lèvres, créant des sortes de ficelles, ou « filaments », qui s’étendent à travers la bouche lorsque celle-ci s’ouvre. Les gouttelettes sont ensuite constituées quand l’air sort de la bouche.

Or, il s’avère que ces « filaments » ont plus de mal à se former lorsque les lèvres sont couvertes de baume.

Selon les scientifiques, les projections de gouttelettes sont divisées par quatre dans cette configuration.

Ces résultats font dire aux responsables de l’étude que le baume à lèvres peut être une solution « simple et peu coûteuse » pour limiter la propagation du virus, notamment lorsque le masque n’est pas porté (au restaurant, par un comédien sur scène, etc.). Une trouvaille d’autant plus importante que, l’hiver venant, les lèvres sèches vont se multiplier.

covid-19 baume à lèvres

Avec CNews

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi