Covid-19/Paris : Les étudiants font la queue pour de la bouffe à un euro

Covid-19 étudiants bouffe à un euro
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Un restaurant parisien propose aux étudiants un repas à prix cassés pour les aider à faire face à la pandémie du coronavirus. L’équipe du resto « Le Reflet » propose un menu équilibré pour les étudiants en difficulté financière deux fois par semaine, avec des plats préparés avec des ingrédients frais. Entrée, plat et dessert … le tout à partir d’un euro.

Covid-19 étudiants bouffe à un euro


Olivier Vellutini, directeur du restaurant a déclaré :


« Nous sommes un petit maillon, un petit grain de sable. Nous en sommes conscients depuis que nous avons commencé, nous nous rendons vraiment compte qu’il y a une demande, et si cela peut inciter d’autres restaurants à lancer la même opération ».

Le président français Emmanuel Macron a également promis à tous les étudiants universitaires deux repas par jour pour un euro pour les aider à faire face pendant le confinement. Les subventions prennent la forme d’un bon que les étudiants peuvent échanger s’ils ressentent le besoin de parler à un professionnel de la santé mentale.


Il fait suite à des manifestations qui ont appelé à une aide supplémentaire pour lutter contre la solitude et les problèmes financiers.
Nastassia Grouchetzky, étudiante de deuxième année en master en géographie à la Sorbonne, dit avoir vraiment ressenti le bénéfice de l’offre. Elle a affirmé :


« Pendant longtemps, pendant plusieurs mois, ce n’était que des distributions de vivres, donc c’était pour remplir les frigos et les placards. Et c’était la première fois que je tombais sur un restaurant, donc des petits plats qui sont bons et préparés avec des légumes par exemple. Je suis heureuse là-bas, et ça a bon goût et c’est un changement des pâtes et du riz ».


L’isolement et l’inactivité ont laissé de nombreux étudiants proches du burn-out, selon les psychologues universitaires – donc pour l’instant, la perspective d’un repas gratuit est un bonus bien nécessaire.

Lire aussi :




0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi