Covid-19 : Vladimir Poutine placé en quarantaine !

Vladimir Poutine
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le président russe Vladimir Poutine est placé en quarantaine après qu’un membre de son entourage a contracté la Covid-19 quelques heures après sa rencontre avec le président syrien Bachar al-Assad.

Poutine, qui a été entièrement vacciné avec le vaccin contre le coronavirus russe Spoutnik V, a abandonné un voyage prévu au Tadjikistan.

Lundi, il a assisté à plusieurs événements publics alors qu’il rencontrait les paralympiens russes, assistait à des exercices militaires menés en coordination avec la Biélorussie et rencontrait également le président syrien Bachar al-Assad.

Vladimir Poutine s'isole quelques heures seulement après sa rencontre avec le président syrien Bachar al-Assad

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré aux journalistes que Poutine est « absolument en bonne santé », mais qu’il s’auto-isolera après avoir été en contact avec une personne qui a contracté le virus.

Il n’a pas précisé pendant combien de temps Poutine resterait isolé, mais a assuré que le président continuerait de travailler comme d’habitude.

Lorsqu’on lui a demandé si Poutine avait été testé négatif pour le virus, Peskov a répondu : « Bien sûr, oui. » 

Lors de sa rencontre avec les paralympiens hier, Poutine a laissé entendre qu’il pourrait avoir besoin de s’isoler, mais a ensuite eu des entretiens face à face avec le dictateur syrien Bachar al-Assad

« Même dans mon entourage proche, les gens ont des problèmes avec COVID-19 », a-t-il déclaré lundi aux athlètes russes.

«Je devrai peut-être moi-même m’isoler bientôt. Beaucoup de gens sont malades.

LIRE AUSSI :

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi