Déclaré mort, ce kényan est revenu à la vie en pleurant à chaudes larmes; voici son témoignage

Kenya
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Un homme d’origine kényane vient de semer la panique à l’hôpital de Kapkatet dans le comté de Kericho. Des histoires épatantes aux plus insolites en passant par les plus incroyables, le monde ne cesse de nous étonner. Nous –y voilà à parler de la résurrection d’un homme qui est normalement déclaré pour mort par les services de santé du Kenya.

Un homme au Kenya, du nom de Peter Kigen, âgé de32 ans qui avait déjà été déclaré mort par des médecins a repris connaissance trois heures plus tard. Il n’a choisi que le moment de son embaumement par les agents de la morgue pour revenir à la vie.

kenya

Pourtant, Peter Kigen a été déclaré mort le mardi 24 novembre après s’être effondré dans sa maison. Il avait à cet effet été transporté d’urgence à l’hôpital de Kapkatet dans le comté de Kericho, d’après les médias locaux.

Lire aussi : « J’ai rompu avec mon premier amour parce qu’il n’arrivait plus à faire les 12 tours… », a avoué une femme sur sa relation

Transféré à la morgue après avoir été déclaré mort par les médecins, M. Kigen s’est soudainement réveillé. Mieux, il pleurait à chaudes larmes de douleur alors les agents de la morgue pratiquaient une incision sur sa jambe droite. Ceux-ci ont pris la poudre d’escampette en entendant ses cris.

Quant au ” ressuscité”, il a déclaré aux journalistes qu’il était “heureux d’être en vie et qu’il avait promis de consacrer sa vie à l’évangélisation”. Mais sa joie de revivre n’est pas très bien partagée par ses proches. En tout cas, sa famille réclame maintenant justice. Elle accuse l’hôpital local de négligence. 

Denis Langat, oncle du miraculeux estime que l’hôpital a “vérifié avec désinvolture ” M. Kigen, avant de le déclarer mort.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi