DJ Deversaille : 2 oui contre 1 non, où se trouve la vérité ?

Deversaille 50000F vérité
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

De voleur de 50.000f à une star continentale, le destin de DJ Deversaille semble véritablement bien lancé en ce tout début d’année. D’un complot d’humiliation, l’artiste ivoirien a profité de la situation pour en sortir célèbre.

Toutefois, une véritable question démeure toujours. DJ Deversaille est-il coupable du vol des 50000F. Puisqu’après tout dans la vidéo il n’a fait que nier.

Devant Dieu et la terre, c’est pas moi !

Mais selon des sources concordantes, Deversaille aurait en vrai volé les 50.000F. Des médias sociaux ont partagé la vidéo de sa rencontre avec la vieille dame. Il en ressort que le rituel du balai est sans faille et que Deversailles est coupable, à en croire la pratiquante du rituel du balai.

 » La première fois quand le balai a serré le coup de Deversaille il a reconnu les faits. Il a même avoué.
Son patron a dit s’il reconnaît les faits c’est l’essentiel. J’ai repris pour une seconde fois, il a encore reconnu les faits. Après il s’est mis à nier. Je le laisse avec sa conscience », a en substance déclaré la mémé, dans ladite vidéo.

Deversailles vol

Aussi, a-t-elle apporté une précision de taille sur son rituel. La vielle dame explique qu’elle n’a jamais accusé faussement un innocent, en 40 ans d’exercice de ce métier et qu’elle n’utilise pas de balai, mais plutôt des herbes sèches et flexibles.

Lire aussi : Deversaille : De voleur de 50.000f à une star continentale ?

A noter que cette histoire a permis à Dj Deversailles d’empocher déjà plus de 400.000 francs CFA et de se faire un statut de star.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi