Donald Trump : Le champion sera-t-il réélu ?

Donald Trump
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

En dépit de tous les sondages qui donnaient gagnante l’ex-vice-présidente Hillary Clinton et malgré le fait qu’elle avait remporté le vote populaire par près de 3 millions de voix, c’est le milliardaire new-yorkais qui avait récolté 306 des 538 votes du collège électoral. Il devenait ainsi le 45e président des États-Unis.

C’est la téléréalité, genre sur lequel la plupart des commentateurs et des « gens de qualité » lèvent le nez, qui a fait la popularité de Donald Trump, y compris sa fortune à ce qu’on rapporte. Pendant 14 ans, l’homme à la chevelure fantasque fut à la barre de The Apprentice. Même si l’émission fut la septième plus regardée à sa première saison, elle fut vite reléguée au-delà de ce rang les saisons suivantes. Trump n’en prétend pas moins qu’elle a toujours été numéro 1.

LA PUISSANCE DE L’IMAGE

Donald Trump a découvert la puissance de l’image avec cette téléréalité. The Apprentice lui a montré qu’il pouvait faire plus d’argent avec sa seule image qu’avec l’immobilier où il avait jusque-là plus ou moins bien réussi. C’est donc grâce à son image et à un slogan du tonnerre, « Make America Great Again », qu’il a remporté la présidence.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : La résidence du chef de l’opposition Bédié encerclée par les forces de l’ordre

Son image – son « branding » comme disent les professeurs de marketing –, Trump n’a pas cessé un seul jour de la cultiver. Insatisfait de celle que les médias projetaient de lui, il a abandonné les points de presse traditionnels pour s’en remettre complètement aux réseaux sociaux. Il est vite devenu le champion incontesté de Twitter, transmettant jusqu’à 30 tweets par jour. Selon les statisticiens d’internet, l’avalanche de tweets @realDonaldTrump génère mille tweets à la minute de toutes les parties du monde.

UNE VÉRITABLE OBSESSION

Qu’importe si le tiers des tweets du président colportent des faussetés, des accusations mensongères et des demi-vérités, l’important c’est que Donald Trump reste omniprésent partout. Ni Mao, ni Hitler, ni Staline n’auront réussi mieux que lui une telle culture de leur image. Très rares sont les journées où une radio, une chaîne de télé ou un journal, quel que soit le pays, n’ont pas montré une photo du président des États-Unis ou relayé l’une de ses déclarations. Donald Trump est devenu une véritable obsession pour tous les médias du monde.

Ce soir – peut-être demain ou seulement dans les jours qui vont suivre en raison des difficultés de recomptage – Donald Trump pourrait bien apprendre que les électeurs américains lui ont finalement servi les mots cassants qu’il a prononcés si souvent à The Apprentice : « You’re fired ! »

Si tel n’était pas le cas, nous devrons vivre quatre ans de plus avec ce président. L’influence des États-Unis étant si envahissante, en particulier chez nous, comment réussira-t-on alors à restaurer l’idéalisme des citoyens et à rétablir leur confiance dans les dirigeants qu’a déjà érodés presque entièrement ce triste champion de la téléréalité et des réseaux sociaux ?

Source : Le Journal

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi