Drame : Plus de 7000 pénis humains provenant du Nigéria ont été saisis par la douane chinoise

Nigéria pénis saisis chine

Des publications partagées plus de 6.500 fois sur Facebook affirment que “plus de 7.000 pénis” dissimulés dans un “conteneur réfrigéré” ont été “saisis par la douane chinoise (…) en provenance du Nigeria”. Attention : il s’agit d’une histoire inventée, publiée par un site satirique. La photo qui accompagne cette fausse nouvelle montre en réalité l’interception par la douane chinoise de près d’une tonne d’écailles de pangolin en 2020. 

LIRE AUSSI : Drame/Nigéria : 2 étudiants meurent en plein ébats s3xuels

Deux personnes vêtues d’une combinaison blanche de protection sont accroupies près d’une trentaine de cartons posés au sol. Protégées par des gants bleus, elles ouvrent l’un des colis et semblent examiner ce qu’il contient. Il s’agit d’une cargaison de “plus de 7.000 pénis” saisie par la douane chinoise “en provenance du Nigeria“, affirment les publications qui partagent cette image.

Lire aussi :  Ce garçon fabrique un guichet automatique qui distribue de l'argent (vidéo)

Ces publications cumulent plus de 6.500 partages (12345…) depuis avril 2021 sur Facebook. En anglais, ces posts ont également circulé massivement sur ce réseau social depuis mars 2021.

Nigéria pénis saisis chine

Article satirique

Pourtant, cette histoire a été inventée de toutes pièces. 

Selon l’outil de mesure des réseaux sociaux CrowdTangle, la première occurrence de cette information se retrouve dans un article anglophone sur le site web World News Daily Report (WNDR), le 19 mars 2021. 

Lire aussi :  Pourquoi le Burkina Faso est en train de construire son propre satellite ?

Or, ce site a pour devise “les faits n’ont pas d’importance” : il s’agit en réalité d’un site satirique, comme précisé sur sa page intitulée “Avertissement. WNDR y explique “assumer l’entière responsabilité pour l’aspect satirique de ses articles et la nature fictionnelle de ses contenus“.

Le site précise également que “tous les personnages cités dans les articles que nous publions – même ceux qui s’inspirent de personnes réelles – sont fictionnels, et toute ressemblance avec des personnages existants, vivants ou décédés, relève du miracle“.*

Lire aussi :  Nigéria : Les enfants des rues accusés de sorcellerie manifestent contre le gouverneur de Calabar

SOURCE : AFRIKMAG

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi