Échanges tendus entre Emmanuel Macron et Alassane Ouattara

Ce coup de fil d’Emmanuel Macron à Alassane Ouattara sème la crainte au sein du gouvernement
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Emmanuel Macron, le chef d’État français et Alassane Ouattara auraient eu des échanges tendus au téléphone à propos de l’élection présidentielle du 31 octobre dernier, souligne la presse ivoirienne ce mercredi 4 novembre 2020. D’après les médias locaux, le gouvernement ivoirien dénonce, à la suite cette échange, un complot contre l’autorité de l’État, au regard de la mise en place d’un conseil national de transition.

Revue de Presse (Côte d’Ivoire) – rapporté par Linfodrome

« Situation politique : Échanges tendus entre Macron et Ouattara », fait savoir Soir Info. Ce quotidien indépendant de Côte d’Ivoire qui publie un papier de « Africa Intelligence » rapporte qu’à la veille de la publication des résultats officiels de la présidentielle, Emmanuel Macron a téléphoné à Alassane Ouattara pour l’inciter à faire un geste majeur envers l’opposition.

« Dans ce contexte et alors que plane plus que jamais le spectre de la crise post-électorale de 2010, Emmanuel Macron a demandé à Alassane Ouattara de faire un geste majeur envers l’opposition. Alassane Ouattara n’envisage pas, pour le moment, d’ouvrir un dialogue direct avec l’opposition », soutient le confrère.

« Conseil national de transition : le gouvernement dénonce un complot contre l’autorité de l’État », titre Le Patriote. Selon ce journal, la réaction du gouvernement ne s’est pas fait attendre. « Sansan Kambilé, garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme (…) ont dénoncé la sortie d’Affi N’guessan, qui a annoncé la mise en place du Conseil national de transition ».

Quand Le Nouveau Réveil titre : « Ouattara a tenté d’arrêter Bédié ». Le confrère indique qu’un commando a tenté d’enlever le président Bédié. Avant de livrer le film de cette arrestation manquée. « Tentative d’enlèvement du président Henri Konan Bédié ? Blocus autour de sa résidence ? Ou simple provocation ? Difficile de savoir les motivations réelles des forces de l’ordre (Gmi et Crs) », note Le Nouveau Réveil.

« Ouattara, le plébiscite ! » barre à sa Une Fraternité Matin. « Le candidat du Rhdp a obtenu 3.031.483 voix, soit 94, 27 %. Taux de participation : 53,90 % sur une population électorale de 6.066.441 », note ce quotidien gouvernemental. Qui ajoute que KKB, l’adversaire du président sortant a félicité le président Ouattara.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi