Elon Musk : Il débarque en France avec son projet Starlink mais se heurte à un village résistant

Elon Musk Starlink France
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le milliardaire et génie Elon Musk débarque en France avec son projet Starlink, qui est censé trouver l’internet dans l’espace. L’accueil lui semble positif sauf de la part d’un petit village de Normandie qui résiste au projet d’Elon Musk de transmettre l’Internet haut débit à ses habitants via la constellation de satellites Starlink de SpaceX. Saint-Senier-de-Beuvron est l’un des sites proposés pour l’installation d’une antenne Starlink, qui captera les signaux de l’espace et les transmettra aux utilisateurs via des câbles.

 Elon Musk Starlink France


Le village, qui se trouve à moins de 20 km du site du patrimoine mondial du Mont Saint-Michel, ne compte que 350 habitants, mais les habitants s’opposent à la station Starlink proposée par SpaceX.

Il y a actuellement plus de 1.000 satellites Starlink en orbite terrestre basse offrant une couverture large bande aux premiers utilisateurs en Amérique du Nord et au Royaume-Uni, avec des plans pour construire une constellation de jusqu’à 40.000 satellites au cours des prochaines années.

Plus tôt cette semaine, M. Musk a déclaré que la couverture de Starlink s’étendrait à « la majeure partie de la Terre d’ici la fin de l’année, le tout l’année prochaine ». Elon Musk contrôle désormais plus d’un quart de tous les satellites actifs alors que SpaceX se prépare à lancer le 1000ème Starlink.
Le site Web de la société indique que son service est « parfaitement adapté aux régions du globe où la connectivité a généralement été un défi », affirmant que « Starlink peut fournir un accès Internet à haut débit dans des endroits où l’accès a été peu fiable ou totalement indisponible ».

Pourtant, certains habitants de Saint-Senier-de-Beuvron affirment qu’une telle couverture n’est pas nécessaire.

Elon Musk's Starlink space internet is coming to France – but a small  village is pushing back | The Independent


François Dufour, agriculteur à la retraite et membre du conseil des Verts, a déclaré :


« Les risques liés aux ondes électromagnétiques sont quelque chose que nous avons déjà vu avec les lignes à haute tension, qui ont dérangé de nombreux agriculteurs de la région. Les réseaux sociaux, Internet – ils existent déjà. Pourquoi devons-nous chercher Internet sur la lune ? »


Le village a publié un décret en décembre pour bloquer la construction d’une antenne Starlink, qui avait déjà reçu l’approbation réglementaire de l’ANFR. Ce refus était basé sur une technicité, qui, selon Sipartech, entrepreneur SpaceX, pourrait facilement être annulée.
Anne-Marie Falguières, qui habite à 60 mètres d’un site proposé pour une station au sol, a affirmé :


« Nous n’attaquons pas Elon Musk. Nous ne sommes pas technophobes … Mais ces antennes sont complètement nouvelles, du moins en France, et nous voulons savoir si elles sont dangereuses ou non. »


Lire aussi :

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi