Elon Musk: La raison de son tweet sur sa propre mort enfin connue

Elon Musk: La raison de son tweet sur sa propre mort enfin connue

Décidément, on n’arrête plus Elon Musk. Depuis quelques jours, le milliardaire se sent pousser des ailes et repousse chaque jour un peu plus les limites du raisonnable sur Twitter, sa plateforme de prédilection.

Son inquiétant tweet « si je meurs dans des circonstances mystérieuses, j’ai été heureux de vous connaître » a trouvé une explication : le P-DG de Tesla aurait été menacé par l’agence spatiale russe, relatait Live Science le 9 mai.

Lire aussi :  Maman j'ai raté l'avion : Cet acteur phare du film accusé d'agression s3xuelle

Le dimanche 8 mai, Elon Musk tweete une note que Dmitri Rogozine, chef de Roscosmos, adresse aux médias russes. Il affirme que du matériel servant au système satellite Starlink de Musk aurait été livré à la marine ukrainienne. Dans cette note que Musk a traduite en anglais, on peut lire ce qui pourrait ressembler à des menaces.

« Et pour cela, Elon, vous serez tenu responsable comme un adulte, peu importe combien vous jouerez les imbéciles », peut-on lire dans le communiqué de Rogozine. C’est à la suite de cette annonce que le milliardaire a tweeté « si je meurs dans des circonstances mystérieuses, j’ai été heureux de vous connaître ». Un appel qui, au vu des circonstances, ne semble pas anodin. 

Lire aussi :  Venom Cascadeur se confie: "dans ma famille, il y a beaucoup d'idolâtries"

De nombreuses personnes ont réagi, notamment la mère de l’homme d’affaires, qui a tweeté « Ce n’est pas drôle » avec deux émojis “en colère”. Mais ce n’est pas la première fois que le ton monte entre Rogozine et Musk. Il y a six ans, le commandant russe avait plaisanté sur le P-DG et sur les missions spatiales qu’il comptait organiser en expliquant que les astronautes auraient besoin de trampoline pour accéder à l’ISS.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi