Elon Musk : « Votre application craint », il démonte en un tweet le portefeuille de cryptomonnaie Freewallet

Freewallet Elon Musk cryptomonnaie
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le 08 février dernier, le portefeuille de cryptomonnaie mobile, Freewallet, a fait un tweet, citant le PDG de Tesla, Elon Musk et ce qui devrait être une publicité à succès s’est transformée en cauchemar pour cette entreprise.

Actuellement, sur Twitter, si vous voulez faire une bonne pub, faire apprécier vos produits pour que des gens y adhèrent, la solution semble évidente : citer Elon Musk.

Freewallet a probablement pensé qu’en appuyant les déclarations d’Elon Musk lorsqu’il tweetait en faveur du Dogecoin, monnaie qui a vu sa valeur flamber entretemps à cause de ce dernier, cela leur aurait donné un gros coup de pouce.

Apparemment, Elon Musk semble ne pas aimer leurs méthodes.

Image

« Votre application craint »

Mais alors, qu’est-ce qui craint chez Freewallet ?

Monsieur Musk s’est expliqué ; selon lui tout portefeuille crypto qui ne vous donnera pas vos clés privées doit être évité à tout prix.

A l’ancien directeur de Monero Riccardo Spagni de renchérir :

« Yup c’est pourquoi Freewallet a été répertorié comme pas digne de confiance sur le subreddit /r/monero pendant de nombreuses années. »

Mais apparemment, Freewallet aurait ses raisons ; selon lui :

« Vous avez probablement entendu l’histoire d’un gars qui a perdu son portefeuille matériel avec 7.500 Bitcoins sur elle. Avec un service de garde, vous n’aurez pas à faire face à quelque chose comme ça, même si vous perdez votre téléphone ou votre ordinateur portable. Vos fonds peuvent encore être récupérés même si vous oubliez votre mot de passe. »

LIRE AUSSI : Booba : Rohff ressort des anciennes histoires de pédophilie sur le rappeur

Méthode légitime ou pas, les partisans d’Elon Musk se sont massivement mis derrière ce dernier et ont vivement critiqué l’application sur Twitter.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi