Etats-Unis/Racisme : Les policiers qui ont tiré sur Jacob Blake ne seront pas inculpés

Jacob Blake
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

En Août dernier, aux USA, sous les yeux de ses trois fils, Jacob Blake avait reçu dans le dos sept coups de feu alors qu’il essayait d’entrer dans sa voiture.

Mardi le 05 janvier dernier, le verdict est tombé : le procureur général de Kenosha a annoncé que le policier ne serait pas inculpé. Selon lui, ce policier blanc avait eu un comportement non pénalement répréhensible lorsqu’il a tiré le 23 Aout 2020 dans le dos de Blake, qui est paralysé depuis.

No charges against Wisconsin officer who shot Jacob Blake | CTV News
Jacob Blake à l’hôpital

Les tirs avaient été filmés mais les trois enfants de la victime ont aussi assisté à cette horrible scène dans laquelle leur papa de 29 ans a été grièvement blessé.

Lire aussi : Producteur tabassé à Paris : Voici le sort réservé aux 4 policiers

Des émeutes ont eu lieu dans la petite ville et le mouvement #BlackLivesMatter continue de prendre de l’ampleur.

En fin mai dernier, un autre noir américain, George Flyod, étouffait sous le genou d’un policier blanc durant des minutes avant d’y laisser la vie.

L’un des avocats de Jacob Blake déplore cette situation :

« Nous sommes extrêmement déçus et pensons que cette décision est un déni de justice non seulement pour Jacob et sa famille mais aussi pour la communauté qui a protesté et qui a exigé justice. »

LeMonde

Selon eux, la confiance en leur système judiciaire se détériore.

Lire aussi : France : Les policiers qui ont agressé le producteur noir Michel Zecler sont remis en liberté

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi