Etats-Unis: Une enseignante licenciée pour avoir dit aux élèves que « Trump demeure le président des USA »

Donald Trump après l'achat de Twitter par Elon Musk : " Je suis heureux que..."

Aux Etats-Unis, une enseignante d’histoire en service à l’école intermédiaire Anacapa à Ventura, dans le sud de la Californie a été limogée.

Selon le Ventura County Star, les affirmations de l’enseignante ont été capturées dans un enregistrement de sept minutes en octobre par un élève. Suite à une plainte du parent de l’élève qui a tout enregistré, l’enseignante en question a fait l’objet d’un examen minutieux pour avoir tenu des propos politiques désobligeants en classe. 

« Les gens doivent se réveiller et voir que le gouvernement a beaucoup trop de pouvoir en ce moment. Hunter Biden, par exemple, conclut des accords avec la Chine et l’Ukraine pour acheminer de l’argent illégalement. Il avait également de la pornographie juvénile sur son ordinateur portable. Il avait des relations sexuelles avec sa propre nièce », peut-on entendre dans l’enregistrement.

Lire aussi :  Covid-19 Togo : Adoption de nouvelles restrictions pour limiter la propagation

Après avoir annoncé que « les hôpitaux ne veulent pas rendre les nouveau-nés à leurs parents qui ne sont pas vaccinés, l’enseignante a invité les élèves à ne jamais se faire vacciner. Pour Sarah Silikula, le parent de l’élève de la huitième année qui a enregistré les commentaires, la professeure est allée trop loin dans ses diatribes politiques. Heureusement qu’elle avait dit à son fils que si jamais il se sent mal à l’aise à travers les propos de n’importe qui, il doit sortir son téléphone et commencer à l’enregistrer. C’est exactement ce que l’élève de huitième année a fait lorsque son professeur d’histoire a lancé une diatribe politique en classe.

Lire aussi :  "Nous nous aimons" les propos d'une lesbienne sur Life Tv électrisent la toile

Ce qui dérange beaucoup plus Silikua, c’est que les autres parents des enfants dans la classe ne sont pas au courant des commentaires politiques de l’enseignant dans la classe. Les responsables de l’école ont décidé alors de licencier l’enseignante après l’avoir soumis à un interrogatoire. Pour l’heure, les autorités n’ont pas dévoilé les raisons principales qui justifient le licenciement de l’enseignante.

Lire aussi :  Fusillade raciste de Buffalo : Les noms des 13 victimes sont connus

LIRE AUSSI: Badro Escobar : Le « 1er homme » à avoir fait 3 jours sans manger ni boire sur les eaux de la mer

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi