Europe : La chasse aux arnaqueurs en ligne porte ses fruits

arnaqueurs en ligne
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

En fin 2019, Interpol s’attaque aux arnaqueurs en ligne. Ce phénomène a pris une ampleur inquiétante mais grâce à l’opération, ces pratiques ont baissé.

Mercredi dernier, Interpol a fait son bilan de traque dans 35 pays différents. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de 10000 perquisitions, 21549 criminels présumés, opérateurs, fraudeurs et suspects de blanchiment d’argent, près de 154 millions de dollars de fonds illicites sur 310 comptes gelés selon RFI.

Lire aussi : La RFI s’explique sur la diffusion accidentelle de plusieurs nécrologies de chef d’État ce lundi 16 novembre

Il faut reconnaître que la pandémie de Coronavirus a favorisé l’expansion de ce fléau et que les autorités ont été obligés de sévir.

Ils ont recouru à plusieurs mois d’enquêtes minutieuses pour reconnaitre et identifier ces types de personnes en ligne.

Par exemple, les arnaqueurs ont profité de la pandémie pour obtenir par la ruse les mots de passe ou les coordonnées bancaires des victimes.

Les arnaques concernaient parfois des mails proposant des associations en affaires, des arnaques romantiques ou sexuelles ou du smishing ou phishing par sms, souligne.

Cette chasse aux arnaqueurs a révélé que l’arnaque pouvait etre internationale voire inter continentale.

Le secrétaire général Jürgen  Stock d’ Interpol déclare : 

« Il est important que les pays membres gardent à l’esprit qu’ils ne sont pas seuls pour combattre ces fraudes. »

Les  fraudes n’ont pas disparu et les internautes doivent rester prudents et ne pas faire confiance à n’importe qui.

Lire aussi : Afrique : Inauguration du premier site e-commerce de produits de luxe

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi