Faute de clients, Amazon ferme ses 68 librairies

Amazon annonce la fermeture de 68 boutiques physiques sur le sol américain. Le géant Amazon a annoncé son intention de fermer l’ensemble de ses 68 librairies, pop-ups et magasins de jouets et d’articles de maison aux États-Unis et au Royaume-Uni.

D’après Reuters, l’entreprise chercherait à se recentrer sur l’alimentation et l’habillement. En effet, les performances financières des boutiques 4-Star et Pop-up d’Amazon n’étaient pas satisfaisantes. La société a donc décidé de se recentrer sur Amazon Fresh et Whole Foods. Il y a pour l’instant que très peu de détails sur les dates de fermeture et sur ce qui est prévu pour les employés.

Lire aussi :  Un milliardaire livre un secret primordial pour trouver un emploi

Utiliser les donner virtuelles pour s’imposer dans le réel

Le géant du commerce en ligne a ouvert sa première librairie à Seattle en 2015. Ces boutiques Pop-Up se concentrent sur des ventes thématiques et limitées dans le temps. Elles proposent des livres sélectionnés en fonction des notes des clients postées sur la plateforme web. Ces librairies puisent dans “un vaste réservoir de données” et présentent “ce que les gens lisent, et même les critiques qu’ils laissent sur le site Web d’Amazon”, explique Reuters.

Lire aussi :  Jeff Bezos : le fondateur d’Amazon vient d’annoncer une bonne nouvelle

Un échec à relativiser

Malheureusement pour Amazon, ces innovations n’ont pas suffi à contrer le succès du commerce en ligne. Un mouvement d’achat en ligne que la société a elle-même propulsé.

Aussi, en plus d’Amazon Style, la société prévoit d’autres développements de vente au détail. À savoir, l’ouverture du premier magasin Starbucks Pickup avec Amazon Go à New York.

Lire aussi :  Ligue 1 : Canal+ se retire au détriment d'Amazon, voici la raison

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi