France : Arrestation d’un suspect de l’attaque de Nice

Suspect de l’attaque de Nice
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La police française a arrêté un homme soupçonné d’avoir été en contact avec l’attaque djihadiste qui a brutalement tué trois personnes dans une église de Nice. Les forces de l’ordre étant en état d’alerte pour d’autres attaques avant une fête catholique importante.

L’homme de 47 ans a été placé en garde à vue jeudi soir après les meurtres commis à la basilique Notre-Dame de Nice.

Suspect de l’attaque de Nice

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a déclaré à propos de l’attaquant :
« Il ne figurait sur aucune de nos listes de surveillance de la sécurité, ni française ni européenne ».

Il a aussi rappelé que la France était « en guerre contre l’extrémisme islamiste … un ennemi à la fois interne et externe ».

Avant d’ajouter :


« Et quand vous êtes en guerre, vous devez comprendre que malheureusement, il y a eu et il y aura d’autres incidents comme celui-ci ».

L’agresseur, identifié comme étant Brahim Aouissaoui, est à l’hôpital après avoir été abattu à plusieurs reprises par la police.

Suspect de l’attaque de Nice
Brahim Aouissaoui

Le président Emmanuel Macron, qui devait tenir une réunion de crise avec les principaux ministres vendredi, a déjà intensifié les patrouilles militaires dans les églises et autres sites avant la Toussaint dimanche.
De nombreuses familles catholiques marquent la journée en visitant des cimetières, qui resteront ouverts aux visites malgré un nouveau confinement qui a pris effet vendredi.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi