France : Aya Nakamura s’exprime sur l’affaire du producteur tabassé

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

De nombreux personnalités et acteurs de la musique française à l’instar de Aya Nakamura ont apporté leur soutien au producteur maltraité par les agents de police . Cette interpellation violente de Michel Zecler à Paris ne cesse de faire couler de l’encre et raviver la solidarité entre les acteurs du showbiz français.

La chanteuse Aya Nakamura a exprimé son indignation sur son compte Twitter par quelques mots.

“Merci aux caméras et courage à Michel”, a déclaré Aya Nakamura.

Aya Nakamura

Lire aussi : Musique : Aya Nakamura bat un nouveau record

Je connais Michel depuis plus de 15 ans, il a été le producteur avec Valou (Valérie Atlan, productrice historique du rap français, ndlr) de L’âge d’or du rap français et de la tournée du Secteur A (collectif de rappeurs)“, expose d’ailleurs sur Instagram Stomy Bugsy, qui fulmine.

Cette vidéo ultra-violente est la raison pour laquelle nous continuerons à filmer la police“, a réagi Mathieu Kassovitz sur Instagram. “Nous verrons bien s’ils peuvent nous mettre en prison quand nous aurons les preuves de leurs crimes“, ajoute-t-il.

Agressions également condamnées par le Président macron

Le président Emmanuel Macron a dénoncé une « agression inacceptable » et des « images qui nous font honte ». Il a demandé au gouvernement de « lui faire rapidement des propositions » pour « lutter plus efficacement contre toutes les discriminations ».

« Vous pouvez faire confiance à la Police nationale pour que ces événements soient traités avec la plus extrême sévérité une fois les responsabilités établies », a assuré Frédéric Veaux. « En 2020, 39 policiers ont été exclus de la Police nationale, 34 en 2019. Ces chiffres tordent le cou à la rumeur d’une police laxiste envers les siens », a-t-il rappelé.

Pour rappel, la garde à vue des policiers en question a été prolongée de 24 heures ce samedi. Selon nos informations, devant les enquêteurs de l’IGPN, ils ont défendu la légitimité de leur action

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi