France : fermeture des discothèques pour 4 semaines

fermure des discothèques en France pour 4 semaines

La réouverture en juillet des discothèques n’est qu’éphémère puisqu’elles vont de nouveau être fermées. Elles seront les seules à être sous clé de fermeture pour 4 semaines apparemment selon les annonces.

Les risques de contamination dans ces endroits sont de plus élevés selon l’étude ComCor de l’Institut Pasteur. Elles avaient dû rester fermées durant 15 mois. Elles vont à nouveau être victime de la nouvelle vague actuelle de Covid.

Le Premier ministre Jean Castex vient à cet effet annoncer la fermeture pour les quatre prochaines semaines des discothèques sur le territoire français.

“C’est la seule exception, nous fermerons les discothèques durant les quatre prochaines semaines à compter de vendredi prochain car le virus circule beaucoup chez les jeunes. Nous le ferons avec un accompagnement économique.”

a annoncé le Premier ministre

Elles avaient été autorisées à rouvrir le 9 juillet dernier mais avec un protocole strict. Tout comme dans les bars et les restaurants, le pass sanitaire était obligatoire avec l’obligation supplémentaire de présenter une pièce d’identité. Par ailleurs, comme dans l’ensemble des établissements recevant du public, le port du masque est redevenu obligatoire dans les établissements de nuit fin novembre.

Lire aussi :  Ce PDG Nigérian raconte comment il s’est fait voler par son personnel

“100% des pass sanitaires sont véritables”

“Les discothèques sont des lieux sécurisés, le protocole sanitaire y est drastique, aucun cluster n’y a été identifié, nous sommes les seuls établissements où 100% des pass sanitaires sont véritables.”

assure Christian Jouny, le président du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs (SNDLL).

Selon l’étude ComCor de L’Institut Pasteur, les discothèques font partie des lieux où l’on se contamine très rapidement. 

Lire aussi :  France : Un ex-footballeur se fait voler sa montre de 120.000 €

“Les analyses de l’Institut notent pour exemple qu’une personne âgée de moins de 40 ans s’étant rendue en discothèque avait un risque 790% plus élevé d’être contaminé qu’une personne n’ayant pas fréquenté ce type d’établissement. Pour l’ensemble des adultes, le risque est moindre mais reste tout de même selon l’étude 270% plus élevé.”

“Sur les 1600 discothèques, seules 1200 ont rouvertes en juillet. Si on veut donner les derniers coups de marteau sur le cercueil du secteur, continuons comme ça.”

ajoute Christian Jouny

Une décision de fermeture qui a mis le secteur en inquiétude.

Lire aussi :  France : Un policier hors service battu par des individus

par Tonton Ros

Lire aussi :

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi